Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Ducati sur la pente ascendante

Ducati sur la pente ascendante

Ducati sur la pente ascendante

Après que Bayliss et Capirossi se soient successivement classés dans le top 5 des deux dernières courses, l'équipe Ducati Marlboro a mené un programme d'essais de deux jours sur le circuit de Brno au lendemain du Grand Prix Gauloises de République Tchèque. De solides chronos et le volume de travail abattu ont mis l'équipe en confiance à l'approche de la onzième manche du Championnat, qui aura lieu ce week-end à Estoril, au Portugal.

"Ces deux journées passées à Brno ce sont révélées très utiles pour le développement de la Desmosedici GP4 et nous avons hâte de reprendre la piste à Estoril" a déclaré Livio Suppo, directeur de l'équipe Ducati Marlboro. "Cette année, nous avions deux objectifs. Tout d'abord, développer un moteur facilement exploitable, et nos deux pilotes sont aujourd'hui ravis par le moteur Twin Pulse. Ensuite, développer le châssis, pour rendre la moto plus maniable."

"Loris et Troy ont beaucoup tourné sur le sec à Brno, ils ont pu tester de nouveaux réglages de suspension, ils sont désormais plus à l'aise. Loris avait de bonnes sensations et il a tourné plus vite que lors de la course."

"Chez Ducati Corse, tout le monde travaille autant que possible afin de continuer de faire progresser la moto, et j'espère qu'Estoril nous permettra de prouver que nous avons franchi une nouvelle étape."

A Estoril, la vitesse moyenne au tour est la plus faible du calendrier : 151 Km/h. Cela n'en fait pas pour autant un circuit facile, pour les pilotes ou les ingénieurs. Le tracé offre une grande variété, avec notamment une ligne droite où les pilotes dépassent les 320 Km/h et une chicane finale, la plus lente du Championnat, négociée à 60 Km/h. Le cinquième virage, que les pilotes abordent à plus de 220 Km/h, est l'un des plus rapides de la saison. Le travail de mise au point est donc crucial sur le circuit portugais.

"Où que l'on soit, on essaie de rendre la moto aussi maniable et stable que possible en jouant sur les réglages de suspensions, et c'est particulièrement important à Estoril" explique Corrado Cecchinelli, directeur technique de l'équipe. "Normalement, ces deux caractéristiques sont difficilement conciliables, mais en travaillant sur les suspensions, on peut y parvenir."

"Nous avons fait un grand pas en avant avec le moteur Twin Pulse. Nous devons maintenant améliorer nos réglages de suspensions pour suivre cette progression, et obtenir des réglages de base efficaces pour chaque circuit. Estoril est un circuit très sinueux, et les changements de direction rapides sont très importants. C'est aussi un circuit que nous ne connaissons pas beaucoup – nous n'y avons passé que trois jours en tout, mais nous y avons fait une bonne course l'an dernier."

Pour écouter Capirossi et Bayliss donner leur opinion sur le circuit d'Estoril, cliquer sur le lien ci-dessus.

Tags:
MotoGP, 2004, GRANDE PREMIO MARLBORO DE PORTUGAL

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›