Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi, impérial à Estoril

Rossi, impérial à Estoril

Rossi, impérial à Estoril

Depuis 2001, Valentino Rossi exerce un règne sans partage au Portugal : pour la quatrième année d'affilée, l'italien s'est imposé à Estoril, un circuit où il n'a pourtant jamais décroché de pole position.

La pole position était cette fois occupée par le japonais Makoto Tamada, au guidon de la seule Honda RC211V du plateau chaussée de pneus Bridgestone. Mais une fois le départ donné, c'est Loris Capirossi – qualifié en onzième position, qui vira en tête dans le premier virage, suivi de Rossi, Biaggi et Tamada.

Fringant pour son 100è départ dans la catégorie reine, Capirossi n'eut même pas l'occasion de boucler le premier tour de la course en tête : d'abord dépassé par Rossi, l'italien accrocha le train avant de la Honda de Max Biaggi à l'entrée du redouté corkscrew, la chicane en « tire-bouchon » menant à la parabolique.

Débarrassé de Biaggi, contraint à l'abandon pour la première fois de saison, et de Capirossi, relégué à l'avant-dernière place, Rossi imposa rapidement son rythme et mena la course de bout en bout, gérant parfaitement ses efforts pour contrôler Makoto Tamada, isolé en deuxième position.

Derrière les deux hommes de tête, la lutte pour la troisième place opposa Alex Barros à Sete Gibernau. Le brésilien a dû cravacher ferme jusqu'à l'arrivée pour contenir un Gibernau plus pressant au fil des tours.

Le top 10 établi en début de course resta figé jusqu'à l'arrivée : le classement fut seulement altéré par l'abandon sur chute de Marco Melandri au huitième tour, alors qu'il occupait la cinquième position, et la spectaculaire remontée de Loris Capirossi. Avant-dernier après son accrochage avec Biaggi, le pilote Ducati a réussi un tour de force en remontant jusqu'à la septième place.

Derrière Rossi, Tamada et Barros, Gibernau a manqué le podium pour la première fois de l'année (ses abandons au Brésil et en Allemagne mis à part). Carlos Checa s'est classé en cinquième position devant John Hopkins, qui offre à Suzuki son meilleur résultat de l'année avec la sixième place. Troy Bayliss s'est emparé de la huitième place derrière son coéquipier Capirossi, et devant Edwards et Abe.

"J'ai voulu attaquer dès le départ, car affronter un autre pilote en fin de course aurait été très difficile," expliquait Rossi à l'arrivée. "Ce matin, l'équipe a bien travaillé. Nous avons fait un très bon warm-up, et réglé la plupart de nos soucis."

"Mon départ ne fut pas parfait, mais j'étais quand même premier à la fin du premier tour. J'ai aligné quatre ou cinq tours rapides et j'ai pu décrocher les autres. A la fin, mes pneus étaient encore assez efficaces, et j'ai pu contrôler la situation jusqu'à l'arrivée."

Valentino Rossi compte désormais 29 points d'avance au Championnat sur Sete Gibernau. Toujours troisième du classement général, Max Biaggi voit ses chances de titre s'éloigner : après son abandon, le romain compte 51 points de retard sur le Champion du Monde en titre.

Tags:
MotoGP, 2004, GRANDE PREMIO MARLBORO DE PORTUGAL, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›