Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Dovizioso garde le cap sur la couronne

Dovizioso garde le cap sur la couronne

Dovizioso garde le cap sur la couronne

Condamné à l'abandon après avoir été victime d'une crevaison à Estoril, Andrea Dovizioso est toujours aussi serein, convaincu de pouvoir devenir Champion du Monde 125. Au Portugal, le pilote Honda semblait prêt à s'envoler vers une nouvelle victoire quand un clou vint le forcer à rentrer aux stands à la mi-course. Inébranlable, Dovizioso ne voit là qu'un incident isolé qui ne devrait pas compromettre sa campagne.

"En arrivant au Portugal, j'étais sûr de pouvoir faire un bon résultat, je pensais que la victoire était envisageable," confie l'italien à motogp.com. "Et puis il y a eu cet incident qui m'a obligé à abandonner… mais ce n'est pas si grave, car j'ai encore beaucoup d'avance en tête du Championnat. Cette crevaison provoquée par un clou, c'est un coup de malchance, mais cela n'hypothèque pas mes chances de remporter le titre."

"Maintenant, je suis encore plus motivé pour gagner au Motegi, histoire de montrer que sans cette crevaison, les choses auraient été très différentes. Au Japon, je vise la victoire, rien d'autre. Je connais bien le circuit et j'y ai toujours bien tourné, je suis sûr que ce sera encore le cas cette année."

"Sur les quatre courses qui nous restent à disputer, aucune ne me préoccupe particulièrement," poursuit Dovizioso. Ce sera peut-être plus difficile au Qatar, un circuit que personne ne connaît, mais cette année, la moto est très facile à régler. Il ne nous faut pas beaucoup de temps pour adapter la moto. Je suis confiant, et je pense que le Qatar ne sera pas un problème. Le circuit de Sepang, en Malaisie, ne m'a jamais plu et je n'y ai jamais fait de résultat extraordinaire, mais au train où vont les choses, je ne pense pas qu'il y ait de souci à se faire." Alors que 125 points restent à prendre lors des cinq dernières courses, Hector Barbera et Roberto Locatelli comptent respectivement 20 et 29 points de retard sur Dovizioso. Ce dernier estime que son compatriote, déjà sacré en 2000, reste son plus sérieux rival.

"Au vu du classement général, mes principaux adversaires pour le titre sont Barbera et Locatelli, deux pilotes complètement différents," analyse Dovizioso. "Je crois que Locatelli est le plus dangereux, c'est le pilote à surveiller car il est vraiment très fort. Il est déterminé et trouve toujours un bon rythme. Il a eu un problème au Portugal, mais c'est un cas isolé, comme moi. Barbera, c'est tout le contraire, il est très jeune et n'a peut-être pas l'expérience suffisante. Je ne pense pas qu'il soit assez rapide. Il est fougueux, même si cela l'a aidé à gagner des courses."

Tags:
125cc, 2004, GRANDE PREMIO MARLBORO DE PORTUGAL

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›