Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Capirossi condamné à une convalescence ‘express'

Capirossi condamné à une convalescence ‘express'

Capirossi condamné à une convalescence ‘express'

Victime d'une légère commotion cérébrale et de deux fractures au pied droit, Loris Capirossi n'a qu'un peu moins de deux semaines pour se remettre d'aplomb afin de participer au GP Marlboro du Qatar. Au départ de la course du Motegi, le pilote italien est entré en collision avec John Hopkins dans le premier virage, provoquant la chute de l'américain et de quatre autres pilotes.

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je me suis juste retrouvé par terre, » déclarait Capirossi, traité par l'équipe du Dr Costa et de la Clinica Mobile. « C'est dommage, mais cela fait partie de la course, ce genre d'incident arrive. »

« Cette course était importante. J'avais bien tourné lors des qualifs, et après le warm-up de ce matin, j'étais convaincu de pouvoir faire un bon résultat, mais la course s'est terminée au premier virage. »

« C'est un circuit étrange, l'an dernier il y avait déjà eu un carambolage avec quatre ou cinq pilotes, dont Troy (Bayliss). Il va falloir que je me rattrape à la prochaine course ! »

Livio Suppo, directeur de l'équipe Ducati Marlboro, déplorait aussi l'abandon de l'australien Troy Bayliss, parti à la faute en fin de course. L'italien avouait que le week-end n'aurait pu être pire pour l'équipe de Borgo Panigale.

« On aurait pu faire notre plus belle course de la saison, mais finalement, c'est une course à oublier, » commentait Suppo. « Pendant le warm-up, Loris avait fait le troisième et Troy était bien placé aussi. Malheureusement, Loris s'est retrouvé impliqué dans un accrochage dès le premier virage et n'a pas pu démontrer son potentiel. »

« Après être parti de la 16è place, Troy faisait une course solide, mais il a chuté alors qu'il occupait la cinquième place, à cinq tours de l'arrivée. En 2003, sur ce circuit, nous avions rencontré beaucoup de difficultés, mais cette année, les qualifications ont démontré les progrès de notre machine. Hélas, nous n'avons pas réussi à confirmer avec un bon résultat. »

Tags:
MotoGP, 2004, CAMEL GRAND PRIX OF JAPAN, Loris Capirossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›