Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Une affiche familière en terres inconnues

Une affiche familière en terres inconnues

Une affiche familière en terres inconnues

Les pilotes du Championnat du Monde 250 découvriront ce week-end le Qatar et le circuit de Losail. Ils ne seront toutefois pas sans repères : pour la plupart, il s'agira encore une fois de ralentir la marche vers le titre de Dani Pedrosa… car dans ce cadre inhabituel, l'espagnol sera dans une situation à laquelle il est familier.

Depuis le début de la saison, Pedrosa, qui dispute sa première campagne en 250, a dû redécouvrir chaque virage, apprendre à nouveau chaque tracé et il a excellé dans cette exercice : en douze courses, il a terminé dix fois sur le podium, dont cinq fois sur la plus haute marche. A ce jour, le jeune pilote Honda compte 47 points d'avance sur Randy de Puniet en tête du classement général. S'il venait à s'imposer lors des deux prochaines courses, Pedrosa serait sacré Champion du Monde en Malaisie, où il avait déjà décroché le titre 125 il y a un an.

Longtemps prétendant au titre, Randy de Puniet doit maintenant défendre sa deuxième place face à Sebastian Porto. Au Motegi, le français n'a terminé que onzième après avoir chuté ; Porto ayant alors décroché la quatrième place, il ne compte plus qu'un point de retard sur de Puniet.

Toni Elias occupe la quatrième place du classement général, à 44 points de Porto. Après avoir finalement dompté la Honda, le catalan pourrait venir jouer les trouble-fête parmi les trois premiers. Au Motegi, il a dû s'incliner face à Pedrosa, désavantagé par son poids selon ses dires. A Losail, il aura l'occasion de démontrer la qualité de son pilotage sur un circuit sinueux et qui ne comporte qu'une seule longue ligne droite.

Derrière, la bataille pour la cinquième place fait rage entre Alex de Angelis et Hiroshi Aoyama, qui a décroché son premier podium de la saison au Motegi. Anthony West tentera de rebondir après sa chute au Japon pour s'adjuger le titre de meilleur ‘privé', que Franco Battaini lui avait arraché l'an dernier.

Tags:
250cc, 2004, MARLBORO GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›