Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Mamola évoque les caractéristiques de Losail

Mamola évoque les caractéristiques de Losail

Mamola évoque les caractéristiques de Losail

Aucun des participants au championnat MotoGP 2004 n'a encore roulé à Losail, qui accueillera ce week-end le Grand Prix Marlboro du Qatar. Mais lors de son inauguration, en juillet, Randy Mamola a lui eu l'occasion d'étrenner le nouveau circuit. Au guidon de la Ducati Desmosedici biplace, Mamola a pu se faire une bonne idée de ce qui attend les pilotes.

"Il va faire très chaud," commence-t-il. "Il faisait 48 degrés la journée en juillet. Mais quand j'ai pris la piste, à 17h30, il ne faisait plus "que" 38 degrés. On peut s'attendre à des températures entre 35 et 40 degrés pour le GP. Et un temps sec ou humide."

"C'est un endroit très impressionnant. Les infrastructures sont excellentes et la priorité dans la conception du circuit a été la sécurité. Donc il n'y a pas ces petites chicanes qui sont si souvent ajoutées sur des circuits pour les ralentir."

"Certains s'inquiètent de voir la piste couverte de sable si le vent souffle, mais le désert aux alentours et plus rocailleux que sablonneux. En plus, ils font tout pour éviter les problèmes : de larges bandes de gazon artificiel ont été posées sur les côtés de la piste. Et c'est un gazon très résistant, qui ne risque pas de se déchirer. Ils l'ont testé en roulant dessus avec une voiture de rallye et il n'y a pas eu de problème."

"Le circuit est très plat. Il y a une longue ligne droite, comme à Catalunya, où les pilotes devraient frôler les 320 km/h. Niveau tracé, on dirait une sorte de pot pourri des circuits européens. Le premier virage ressemble un peu à Sepang. Le troisième est comme la virgule qui ramène vers la ligne droite du fond à Estoril. Les quatrièmes et cinquièmes virages sont comme les deux droites qui précèdent le stadium à Brno et il y a aussi des virages qui rappellent ceux de Welkom. On peut même dire que certains passages ressemblent à Assen, avec des grandes enfilades où les pilotes ont tendance à se suivre sans pouvoir facilement se doubler."

"Niveau moto, je crois que les réglages seront assez neutres. Sa tourne beaucoup donc il faudra une moto agile, avec une géométrie adaptée à ces conditions. C'est un circuit sur lequel l'avant sera important. Comme dans le quatrième virage, par exemple, où ça rentre fort mais où la moto doit rester souple pour plonger dans le virage suivant."

Tags:
MotoGP, 2004, MARLBORO GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›