Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pilotes MotoGP roulent leur bosse au Qatar

Les pilotes MotoGP roulent leur bosse au Qatar

Les pilotes MotoGP roulent leur bosse au Qatar

Mercredi après-midi, à la veille du Grand Prix Marlboro du Qatar, trois pilotes MotoGP ont troqué leurs ‘chevaux' contre des chameaux pour un dernier instant de détente avant le début des essais libres. Neil Hodgson, Shinya Nakano et Loris Capirossi se sont ainsi succédé aux rênes de chameaux dans un enclos amménagé dans l'impressionnant paddock de Losail.

"C'est un endroit superbe et tout a été fait très professionnellement," commente Hodgson. "Je pense que tout le monde va apprécier cette épreuve. Personne n'a piloté à Losail, mais j'ai eu la chance de visiter le circuit au début de l'année, quand il était encore en travaux. Même si je n'y étais resté qu'une journée, le circuit m'avait laissé une bonne impression."

"Ça me rappelle un peu Valence ; même s'il semble plus rapide, avec notamment une ligne droite de plus d'un kilomètre, il est assez sinueux. Je pense qu'il faudra bien travailler sur la mise au point afin d'obtenir une moto agile et avoir pas mal de grip pour la parte sinueuse."

Deux semaines après avoir décroché un podium au Motegi, Shinya Nakano espère confirmer ses progrès avec Kawasaki. "Après la course, j'ai été très occupé… Beaucoup de coups de fil, d'interviews et j'ai aussi visité le siège de Bridgestone. Terminer sur le podium trois mois après ma chute au Mugello est une récompense fantastique, Bridgestone et Kawasaki ont travaillé dur."

"Les membres de l'équipe sont plus confiants, plus motivés. Au Qatar, c'est différent, car je dois apprendre un nouveau tracé, dont le revêtement risque d'être sale vu que l'on est aux portes du désert. C'est un défi que j'attends avec impatience. Je vais faire quelques tours en scooter avec mon chef mécanicien afin de comprendre lex exigences de ce circuit."

Blessé au pied dans l'incident du premier virage au Motegi, Capirossi est confiant pour la course de Losail. "J'ai suivi un gros programme de physiothérapie et je ne devrais pas avoir de problème ce week-end," explique Capirossi. "Ce sera intéressant, car personne ne connaît le circuit."

"C'est notre premier Grand Prix dans le désert, et avec la chaleur, on risque d'avoir une course difficile. Le fait que ce soit un nouveau circuit n'est pas un problème. En général, une heure suffit pour apprendre un nouveau tracé."

Tags:
MotoGP, 2004, MARLBORO GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›