Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La tension monte entre Rossi et Gibernau

La tension monte entre Rossi et Gibernau

La tension monte entre Rossi et Gibernau

Après un week-end éprouvant au Qatar, le thermomètre continue de grimper en MotoGP : à Sepang, Valentino Rossi et Sete Gibernau étaient réunis pour la traditionnelle conférence de presse. Les deux rivaux, qui ne sont séparés que par quatorze points dans la course au titre, ont évoqué la polémique qui agite le paddock MotoGP depuis le week-end dernier : la pénalité infligée à Rossi, et surtout, les propos que ce dernier a tenus après la course.

A Losail, tandis que Gibernau s'imposait, Rossi – victime d'une chute après être parti depuis la dernière ligne vu que son équipe avait ‘nettoyé' son emplacement sur la grille, aurait dressé un tableau particulièrement ‘salé' de la situation auprès des médias italiens. A trois courses de la fin de la saison, la tension entre les deux pilotes est presque palpable, même s'ils essayaient de relativiser à la veille du GP Marlboro de Malaisie.

« Au Qatar, après la course, j'ai dit certaines choses au sujet des personnes impliquées dans cette histoire, mais c'est du passé, » commentait Rossi.

« J'ai perdu vingt-cinq points et je me suis blessé à la main, mais cela ne devrait pas me gêner pour piloter. Je dois me concentrer sur les prochaines courses et réfléchir sur la manière de négocier le Championnat, c'est comme si on repartait à zéro. »

Comme son rival, Gibernau ne veut penser qu'à ce qui l'attend ce week-end à Sepang, reconnaissant lui-même que certains ‘écarts' pouvaient être compréhensibles. « J'ai passé mon temps libre à écouter de la musique… car je ne veux même pas savoir ce qui a pu être dit. Quoique Valentino ait dit, c'était sûrement sur une impulsion, ça ne m'intéresse pas ! » assurait Gibernau.

« J'ai déjà été dans cette situation, on ne garde pas toujours son sang froid et l'on dit tout haut ce que l'on pense. Tout le monde sait que Valentino est un type bien. Franchement, je crois que cette pénalité fut injuste, mais ça fait partie de la course. »

Malgré cette approche diplomatique, les deux pilotes ont été relancés par un parterre de journalistes qui n'ont pas hésité à rapporter certains propos de Rossi et selon lesquels, l'italien ‘n'attendait qu'une bonne excuse pour ne plus avoir à adresser la parole à Sete'.

Pour voir cette conférence de presse, cliquez sur le lien ci-dessus.

Tags:
MotoGP, 2004, MARLBORO MALAYSIAN MOTORCYCLE GRAND PRIX, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›