Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Pedrosa revient sur ‘l'année de tous les records'

Pedrosa revient sur ‘l'année de tous les records'

Pedrosa revient sur ‘l'année de tous les records'

A Phillip Island, l'espagnol Dani Pedrosa a effectué une course mesurée pour s'emparer du titre de Champion du Monde 250 avec la quatrième place. Agé de 19 ans et 18 jours, Pedrosa est devenu le plus jeune Champion du Monde 250 de l'histoire.

Sacré en 125 l'an dernier, Pedrosa est aussi le premier pilote remportant consécutivement les Championnats 125 et 250 depuis Carlo Ubbiali en 1960.

« C'est un rêve ! Dans les faits, même si c'est moi le Champion, je ne peux oublier tous ceux qui ont contribué à ce succès, » déclarait Pedrosa lors de la conférence de presse d'après course. « Il y a tous ces gens qui m'ont aidé dans des moments difficiles, les gens qui m'ont permis de courir, MoviStar, Honda, mon équipe. C'est une œuvre collective. Et il y a évidemment les gens du centre de rééducation Blume, à Barcelone. Les médecins, physiothérapeutes, beaucoup de gens ont joué un rôle et je les en remercie. »

« Evidemment, j'aurais préféré gagner cette course, cela aurait été idéal pour remporter le titre. C'est que j'ai essayé de faire, mais entre la chute de samedi, le souci que j'ai eu au warm-up et le vent en fin de course, j'ai perdu un peu de confiance et j'ai laissé Poggiali me dépasser pour être sûr de décrocher le titre. Il fallait juste terminer la course. Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée, tout le monde sur le muret s'agitait et je me suis mis à hurler de joie sous mon casque. »

Le succès de Pedrosa relève du conte de fées : il y a un an, il s'était brisé les chevilles à Phillip Island, juste après avoir été sacré en 125. Le jeune espagnol ne fut en mesure de découvrir sa nouvelle monture pour la saison 2004, la Honda RS250 RW, que trois semaines avant la première course.

« Après cinq mois d'inactivité, reprendre l'habitude d'affronter d'autres pilotes fut très difficile. Pendant tout l'hiver, je n'avais pensé qu'à ce retour. Beaucoup de gens disaient que je ne pouvais pas réussir en 250, que je n'y arriverais pas. Mais j'étais déterminé à prouver ce que je pouvais faire. C'est pour cela que ma victoire en Afrique du Sud représentait tant. Je n'ai rien dit de particulier, mais je savais que je tenais ma revanche. »

Avec cette victoire à Welkom, il devint le plus jeune vainqueur d'un GP 250, mais aussi le premier Champion du Monde 125 en titre s'imposant dès la première course de la saison 250 en l'espace de 30 ans.

« Je fus surpris d'être aussi rapide. Pendant l'hiver, Alberto (Puig) m'avait prédit que ça se passerait comme cela, que je serais rapide dès les premières courses. Il m'avait dit qu'un bon pilote peut démontrer ses qualités en 250. En 125, les pilotes sont beaucoup plus proches, mais en 250, on peut vraiment faire la différence. »

Pour décrocher le titre, Pedrosa décrocha onze podiums en quinze courses, dont cinq victoire. « Je savais que la régularité serait cruciale, qu'il faudrait marquer un maximum de points à chaque course. J'ai gagné des courses, fait des podiums, et su profiter des erreurs d'autres pilotes. J'ai aussi fait des erreurs, comme les autres, mais l'essentiel était de faire de mon mieux à chaque Grand Prix. »

« En plus, mon équipe a joué un rôle très important. Quand on est apprécié par ses mécaniciens, ils feraient absolument tout pour vous. J'ai la chance d'être très bien entouré. Je me donne à 100% et en retour, ils se donnent aussi à 100%. Je ne me suis jamais senti délaissé et ils font de leur mieux. »

Tags:
250cc, 2004, CINZANO AUSTRALIAN GRAND PRIX, Dani Pedrosa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›