Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Colin Edwards, impatient de retrouver Yamaha

Colin Edwards, impatient de retrouver Yamaha

Colin Edwards, impatient de retrouver Yamaha

Alors que le marché des transferts 2004-2005 s'annonce mouvementé, Yamaha a frappé le premier en recrutant Colin Edwards. L'an prochain, le double Champion du Monde de Superbike sera associé à Valentino Rossi au sein du team officiel du constructeur d'Iwata.

Après l'officialisation de son transfert le week-end dernier à Phillip Island, le texan partageait son enthousiasme à l'idée de retrouver un constructeur qui a joué un rôle important dans sa carrière. « On a travaillé ensemble à partir de 1986 : à l'époque, c'était en motocross, avec une 80cc usine, » rappelle Edwards. « Notre collaboration a duré jusqu'en 1997. J'ai passé onze années avec eux, je sais comment ils travaillent, ils ont des gens très compétents. Je suis vraiment impatient de les retrouver. »

Chez Yamaha, Edwards retrouvera Valentino Rossi, avec lequel il entretient des rapports privilégiés, mais aussi Davide Brivio, qui fut son team manager en Superbike avant de prendre les rênes du team officiel MotoGP.

« Dans ce ‘transfert', je crois que plusieurs personnes ont joué un rôle distinct et celui de Valentino fut évidemment déterminant. Il a dit plusieurs fois que ce serait bien que je le rejoigne et nous avons un peu discuté la question. »

« D'un autre côté, je pense que l'objectif de Yamaha était d'avoir une certaine harmonie au sein de l'équipe, avec deux pilotes qui s'entendent bien. Il y a quelques années, nous avions fait les Huit heures de Suzuka ensemble et je vis à un kilomètre de chez lui, en Italie. Ça va être sympa, on devrait former une bonne équipe. »

Avec le statut de pilote officiel et de coéquipier du Champion du Monde en titre, Edwards pourra viser très haut pour sa troisième saison dans la catégorie reine. L'ampleur du défi qui l'attend n'est qu'une source de motivation supplémentaire pour l'américain.

« Chaque année, on démarre le Championnat avec l'espoir d'arriver au top, et ce n'est qu'après les trois premières courses que l'on sait plus ou moins à quel niveau on se situe. Ce sera intéressant. Je savais depuis quelques temps que je partirais chez Yamaha, mais il a fallu attendre un peu que tout soit officialisé. Maintenant que tout le monde est au courant, c'est encore plus excitant ! »

Pour voir l'interview exclusive de Colin Edwards en version originale, cliquez sur le lien ci-dessus.

Tags:
MotoGP, 2004, CINZANO AUSTRALIAN GRAND PRIX, Colin Edwards

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›