Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Premières images de la Proton KR-KTM

Premières images de la Proton KR-KTM

Premières images de la Proton KR-KTM

Lors des essais qui avaient lieu la semaine dernière à Jerez de la Frontera, le team KR a fait appel à l'un de ses anciens pilotes pour tester sa machine hybride équipée du V4 développé par KTM. motogp.com vous propose de découvrir en exclusivité la première vidéo de cette nouvelle machine au potentiel prometteur.

Le britannique a bouclé son meilleur temps en 1'43.00 et estime qu'il aurait pu battre le record du tour en course (1'42.788) établi par Rossi en 2003.

« J'aurais probablement pu faire mieux. Si j'avais eu un ou deux jours de plus, j'aurais pu descendre dans les 1'42.0, » commentait McWilliams.

« J'ai été impressionné. Je ne m'attendais pas à cela. Il y a un gros potentiel, mais la moto est déjà facile à piloter. Les sensations sont trompeuses : je ne pensais pas aller aussi vite. Le comportement est super et le moteur est souple, docile. »

Pilote Proton KR en 2003, McWilliams avait alors eu l'occasion d'étrenner le moteur V5 développé par le team de Banbury et qui devrait être définitivement écarté au profit du bloc KTM.

« Cette machine n'a rien à voir avec la Proton V5 que j'ai pilotée en 2003. Elle est bien meilleure à tous points de vue. Le châssis est efficace et le moteur est puissant, avec une plage d'utilisation assez large… et avec de sacrées montées en régime. Lors de ces essais, nous n'étions qu'à quatre ou cinq km/h des Honda en vitesse de pointe ! »

Chuck Aksland, team manager, partageait l'enthousiasme de McWilliams après ces essais.

« C'est la première fois que le pilote ne demande pas plus de chevaux. Nous disposions d'une version supérieure du moteur, mais Jeremy n'a pas voulu l'essayer. Celui qu'il a testé marchait déjà si bien ! »

« Ces bons chronos sont venus couronner une séance d'essais globalement très positive, » poursuit Aksland. « Grâce à l'aide de Michelin, nous avons pu tester une combinaison - entre notre châssis, le moteur KRM et leurs pneus – qui pourrait nous permettre d'être compétitifs. »

« Nous avons mis huit ans à en arriver là, en acquérant connaissances et expérience, souvent dans la difficulté. Techniquement, c'est le meilleur package que l'on ait jamais eu. »

Pour voir McWilliams au guidon du proto KR-KTM, cliquez sur le lien ci-dessus.

Tags:
MotoGP, 2004

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›