Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les hommes forts de Yamaha – 3è partie

Les hommes forts de Yamaha – 3è partie

Les hommes forts de Yamaha – 3è partie

Tout au long d'un week-end de Grand Prix, le quartier général du team officiel Yamaha est « l'hospitality », gérée par l'italien Massimiliano Montanari, une autre nouvelle recrue de Yamaha.

« Je m'occupe de l'hospitality de Yamaha. J'ai suivi Valentino : cela fait six ans que je travaille lui. Chez Aprilia, puis chez Honda et maintenant chez Yamaha. Je suis toujours à sa disposition, je l'aide tout au long du week-end. »

Organiser les repas du team officiel Yamaha pourrait, vu sa composition cosmopolite, devenir un véritable cauchemar pour Max. Toutefois, son travail est simplifié par la popularité universelle de la cuisine italienne… et d'un peu de bière gratuite. « Il y a beaucoup de nationalités différentes dans l'équipe, mais maintenant, ils mangent tous à peu près la même chose, donc ce n'est pas trop compliqué, » explique Max. « Je pense que la cuisine italienne est la meilleure et tout le monde semble l'apprécier. Il y a aussi pas mal d'australiens, et pour eux, le plus important est la Nastro Nazurro. Je pense que leur contrat doit stipuler qu'ils auront de la bière au frais après les différentes séances, sinon, ils ne viendraient pas aux Grands Prix ! »

L'élément le plus populaire de l'hospitalité fut Angelo et sa machine à glace. Qu'importe la météo, sur tous les Grands Prix européens, Angelo s'occupe de servir sa fameuse glace faite maison.

Quand la température monte, on peut le retrouver, après les essais, occupé à distribuer des glaces aux membres de l'équipe dans le garage. Avoir une personne qui se consacre exclusivement à la glace dans une équipe MotoGP peut paraître surprenant, mais assister à un débriefing technique où les ingénieurs ont une main occupée par une cuillère pleine de glace à la vanille et l'autre par des documents techniques confidentiels est un spectacle définitivement cocasse.

En marge du travail effectué sur la piste et dans les garages, la mise en valeur des performances de l'équipe dans les médias est un secteur primordial, et confié à Alison Forth, collaboratrice de longue date de Yamaha. De par son rôle, Ali est la mieux placée pour décrire l'association des différents membres du team officiel Yamaha.

Depuis l'arrivée de Rossi, son rôle a pris une nouvelle dimension. « Il y a plus de travail. L'intérêt suscité par l'équipe – et pas seulement Rossi – est énorme. Nous sommes sous le feu des projecteurs et il faut savoir gérer cela. Le temps que Rossi peut consacrer aux médias est limité, il est donc impossible de répondre à toutes les demandes. »

« L'an dernier, nous n'avions besoin que d'une seule personne à plein temps pour gérer les relations publiques. Désormais, il en faut deux. Nous ne gérons pas seulement les relations publiques pour Rossi, mais aussi pour Checa et pour les autres membres de l'équipe qui sont exposés aux médias. Nous devons traiter les demandes des médias pendant les Grands Prix et pendant la semaine, organiser les emplois du temps, les conférences de presse, etc. Nous sommes aussi en contact avec Yamaha, nous gérons le site web de l'équipe destiné aux médias, nous devons organiser l'hospitality et les invitations durant les week-ends… Cela fait beaucoup de choses à faire ! »

C'est beaucoup, et après le sacre de Rossi dès sa première saison chez Yamaha et l'arrivée de Colin Edwards, 2005 devrait être encore plus intense.

Tags:
MotoGP, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›