Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Biaggi inspiré par les couleurs de Repsol

Biaggi inspiré par les couleurs de Repsol

Biaggi inspiré par les couleurs de Repsol

Bien plus performant que ne l'aurait pu laisser supposer sa condition physique, Max Biaggi a révélé le secret de sa vélocité… Lundi, l'italien a en effet bouclé 43 tours avec un meilleur temps en 2'02.35 avant d'avouer : « La couleur orange de Repsol me donne vraiment envie d'attaquer. »

« Il doit y avoir une erreur quelque part, » plaisante Biaggi. « Je ne pensais pas être aussi rapide après ma blessure, surtout avec la moto de l'an dernier. J'ai fait de très bons chronos sans vraiment aller les chercher. »

« J'aime bien l'atmosphère, l'esprit de l'équipe. Les gens du HRC sont très motivés. Erv Kanemoto et mon chef mécanicien, Hideki Iwano, recueillent d'importantes informations pour la nouvelle moto et je suis content de travailler aux côtés de tels perfectionnistes. »

Kanemoto, le nouveau directeur technique de Repsol Honda, était comme à son habitude, très modeste malgré les louanges de Biaggi. « Personnellement, je dois comprendre rapidement la RC211V, la machine, mais aussi tous les effets que peuvent avoir les modifications que nous lui apportons. »

« Pour le moment, j'observe et j'apprends. Tant que je n'aurais pas assez d'informations, il n'y aucune raison de faire de grosses modifications, mais ce que l'on a vu jusqu'ici est assez encourageant. »

« Je ne me fais pas d'illusion, » poursuit l'américain. « Nous avons beaucoup de travail, mais l'équipe est motivée et nous avons un objectif élevé. »

Le coéquipier de Biaggi, Nicky Hayden, a lui aussi amélioré ses chronos au fil des 81 tours couverts aujourd'hui. « Nous avons consacré pas mal de temps aux nouveaux pneus Michelin, et j'en ai trouvé qui me plaisent vraiment, » explique Hayden.

« L'avant comme l'arrière offrent une bonne adhérence. Nous avons testé différents réglages de suspensions avec les techniciens de Showa et tout s'est bien passé. C'est sympa de faire de bons temps, mais je ne suis pas encore là où je voudrais être. »

Tags:
MotoGP, 2005, Max Biaggi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›