Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De Puniet progresse avec le team Aspar

De Puniet progresse avec le team Aspar

De Puniet progresse avec le team Aspar

Une bonne partie du plateau 250 était réunie la semaine dernière sur le circuit Ricardo Tormo de Valence, l'occasion pour Randy de Puniet d'effectuer sa deuxième séance d'essais avec le team Repsol Aspar – Aprilia.

Le français a couvert 52 tours mercredi, puis 73 tours le lendemain, soit plus de 500 kilomètres ou l'équivalent de cinq Grands Prix. Il a bouclé son programme crédité du quatrième meilleur temps, à 0.4s du temps de référence établi par son coéquipier, Sebastian Porto.

Après une période d'adaptation, de Puniet semble avoir trouvé ses marques au sein de sa nouvelle équipe : « Les premiers essais, à Jerez, m'avaient permis de découvrir l'équipe et de m'habituer à un nouvel environnement. Maintenant que je me suis familiarisé avec ces nouveautés, j'ai pu me mettre au travail. »

« J'ai testé une nouvelle machine, mais qui n'a pas vraiment donné satisfaction et que nous n'utiliserons donc pas cette année. Par contre, je n'ai pas pu tester la moto de Sebastian, faute de temps, » explique de Puniet, qui travaillera avec le nouveau châssis Aprilia dès la semaine prochaine, à Barcelone.

« Je suis assez content de ces deux journées d'essais car j'ai pu reprendre confiance, c'est toujours important quand on prépare une nouvelle saison. Jeudi après-midi, j'avais le meilleur temps avant que tout le monde ne passe en pneus tendres, ce qui est assez encourageant. »

« J'ai juste eu un petit souci à un quart d'heure de la fin de la séance, quand je suis passé en pneus tendres justement. J'ai voulu pousser afin d'améliorer mon chrono, mais j'ai fait une petite faute et j'ai chuté – à faible allure heureusement et je ne me suis pas blessé. »

Le Championnat du Monde 2005 sera marqué par l'arrivée de plusieurs pilotes issus de la catégorie 125 et déjà prêts à se disputer les premiers rôles. Le parisien suit l'évolution de la concurrence, mais rappelle que durant les essais, les conditions rencontrées par les uns et les autres sont souvent variables.

« Je garde un œil sur ce que font les autres, afin de savoir où je me situe, mais il faut relativiser l'importance des chronos. Par exemple Lorenzo a fait un super temps, mais il ne faut pas oublier qu'il a gagné pas mal de temps une fois qu'il est passé en pneus tendres et en tournant derrière Porto. Il y a des pilotes rapides qui arrivent, mais reste à voir ce qu'ils peuvent faire sur la distance d'une course. »

« Je sais que cette année, la concurrence sera plus rude et je dois faire mon possible pour être bien au premier Grand Prix. Je me sens de mieux en mieux avec ma nouvelle équipe et nous allons travailler dur afin que la moto soit au top pour Jerez. »

Tags:
250cc, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›