Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Une nouvelle suspension chez Repsol Honda

Une nouvelle suspension chez Repsol Honda

Une nouvelle suspension chez Repsol Honda

A Phillip Island, Max Biaggi et Nicky Hayden ont consacré leur deuxième journée d'essais à la mise au point de la suspension de la Honda RC211V.

A eux deux, l'italien et l'américain ont bouclé un total de 208 tours ; Biaggi est passé sous la barre des 1'30 et a vu sa journée perturbée par une chute sans gravité.

« Je me sentais mieux aujourd'hui, même si j'ai chuté. Nous avons progressé significativement, avec de meilleurs réglages de suspension et une stabilité améliorée sur une plus longue durée, » explique Biaggi, qui a effectué son meilleur tour en 1'29.970. « Je préfère le basculeur de suspension en position basse – au niveau chrono, le résultat est le même qu'avec la version ‘haute', mais j'ai de meilleures sensations avec la version basse. »

« Un tour rapide ne veut pas forcément dire que l'on sera rapidement en conditions de course. J'ai chuté par ma propre faute. Nous avons essayé un nouveau pneu et j'ai vite réalisé que ce pneu constituerait un progrès, mais nous devons encore adapter la machine à ce pneu car il provoque un peu de ‘chatter' (vibrations). L'avant m'a échappé dans le virage n°6, alors que je rentrais aux stands pour faire quelques modifications – c'est dans le virage n°6 que le chatter était le plus prononcé. »

C'est à Phillip Island que Nicky Hayden avait décroché son premier podium lors de sa première saison en MotoGP, en 2003. Vendredi, il a poursuivi son programme de mise au point de la RC211V.

« Nous avons bien travaillé sur le châssis aujourd'hui, en essayant de faire en sorte que les modifications soient efficaces – ce fut un exercice enrichissant. Nous avons aussi essayé des solutions auxquelles je suis familier, établir des comparaisons est le principal intérêt des essais, » commente Hayden.

« J'ai essayé le basculeur de suspension en position basse, pour la première fois depuis une séance d'essais en Malaisie qui remonte à 2003. Les versions ‘haute' et ‘basse' présentent très peu de différences et je pense qu'il s'agit seulement d'une question de confort, de goût. J'ai beaucoup tourné aujourd'hui – peut-être trop même ; demain, j'espère pouvoir un bon run avec les pneus ‘course' et faire un bon temps au passage. »

Tags:
MotoGP, 2005, Max Biaggi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›