Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Eckl fait confiance à ses nouvelles recrues

Eckl fait confiance à ses nouvelles recrues

Eckl fait confiance à ses nouvelles recrues

A la veille de sa troisième saison complète en MotoGP, le team Kawasaki Racing se prépare pour une saison cruciale durant laquelle l'objectif sera de réduire l'écart séparant encore la firme d'Akashi avec les références de la catégorie, Yamaha et Honda.

Afin de franchir une nouvelle étape, le constructeur japonais a opté pour une nouvelle philosophie au niveau du moteur, mais a aussi enrichi son staff technique avec les recrutements d'Ichiro Yoda, ingénieur incontournable de la discipline, et de Fiorenzo Fanali, chef mécanicien au parcours exemplaire.

Harald Eckl, manager du team depuis 2002 après un passage réussi sur la scène du Superbike/Supersport avec Kawasaki, commente l'arrivée de ces renforts de choix.

« Je suis ravi d'accueillir des gens aussi professionnels, leur expérience et leurs résultats sont de nature à me donner confiance, » déclare Eckl.

« Yoda-san est l'un des ingénieurs les plus respectés du paddock MotoGP et je pense qu'il apportera une contribution significative à notre programme de développement, en travaillant avec les ingénieurs et les pilotes afin de nous aider à franchir un nouveau cap. »

L'allemand fonde aussi de sérieux espoirs sur Fiorenzo Fanali, qui a travaillé avec des pilotes tels que Giacomo Agostini, Kenny Roberts, Eddie Lawson et Randy Mamola, et plus récemment, avec Max Biaggi et Marco Melandri chez Yamaha.

« Cette année, Fiorenzo Fanali travaillera auprès de Shinya Nakano, et ce devrait être une bonne expérience pour Shinya. Fiorenzo a une solide expérience, il est de ‘l'ancienne école' d'ingénieurs et de chefs mécaniciens, avec une approche lui permettant de tirer le meilleur de son pilote. »

« C'est pour cela que je le compare à Jerry Burgess, de chez Yamaha, car il travaille aussi bien au niveau pratique que théorique. Il sait qu'un pilote n'est pas un ordinateur. Les pilotes marchent toujours au feeling et Fiorenzo pourra aider Shinya à ce niveau là. »

Eckl souligne aussi l'importance de Christophe Bourguignon en tant que chef mécanicien d'Alex Hofmann.
« Christophe Bourguignon continuera de travailler avec Alex Hofmann. Ils ont formé un solide tandem en 2004 et les compétences de Christophe ne sont plus à démontrer – il est reconnu dans notre sport et a largement contribué à notre succès l'an dernier. »

« Je pense que, globalement, nous avons un staff technique très compétent pour chaque week-end de Grand Prix, » conclut Eckl.

Tags:
MotoGP, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›