Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les usines mettent la gomme

Les usines mettent la gomme

Les usines mettent la gomme

Etape majeur du programme de pré-saison, les essais officiels de Catalunya furent marqués par un déploiement de moyens considérables chez plusieurs teams, alors que le compte à rebours menant au début du Championnat du Monde MotoGP a déjà commencé.

En plus des vingt et un pilotes engagés pour la saison 2005, on retrouvait ainsi quatre pilotes-essayeurs – visages plus ou moins familiers du paddock MotoGP.

Parmi eux, Nobuatsu Aoki, qui revient cette année dans le giron de Suzuki après trois saisons passés chez Proton KR. Déjà pilote-essayeur pour Bridgestone en 2001 sous la houlette d'Erv Kanemoto, Aoki expliquait les difficultés rencontrées lors de son week-end en Espagne.

« Durant ces essais, mon rôle fut principalement de tester les pneus Bridgestone, mais aussi de travailler sur la cartographie du V4 Suzuki, » explique le japonais. « Hélas, nous avons eu deux casses moteur et nous avons aussi rencontré un problème avec le châssis, ce qui nous a empêché de faire plus de tours. »

« Du côté des pneus, c'est prometteur – je dois reconnaître que Bridgestone a fait des progrès considérables depuis leurs débuts et l'époque où j'étais leur pilote essayeur ! Cependant, ces essais n'ont pas trop réussi aux Bridgestone, faute de repères sur une piste refaite à neuf durant l'hiver. Il n'y a plus de bosse, mais le grip est encore très faible, » souligne Aoki.

On a aussi pu voir pour la première fois le nouveau Ducati-Bridgestone Tyre Test Team en action sur le sol européen : comme son nom l'indique, il s'agit d'une structure mise en place conjointement par le constructeur italien et le manufacturier de pneumatiques japonais, consacrée aux développement de pneus. Cette structure mise en place au début de l'année repose sur Shinichi Itoh – un ancien du HRC et compère d'Aoki en 2001, lors des débuts de Bridgestone en MotoGP.

A Catalunya, Itoh fut l'un des pilotes ayant le plus tourné avec un total de 199 tours, soit plus de 940 km. Ducati alignait un deuxième pilote-essayeur, mais dans une optique différente : Vittoriano Guareschi, qui participe au développement de la Desmosedici depuis 2002 et les débuts du projet MotoGP de la marque de Borgo Panigale. Le rôle de l'italien consiste à valider différentes solutions techniques qui seront ensuite soumises aux titulaires du team Ducati Marlboro, comme ce fut le cas avec le nouveau système de frein moteur de la GP5.

Enfin, le japonais Kazuki Shimizu, fidèle représentant de Kawasaki en Championnat All Japan, a rejoint la structure MotoGP de la firme d'Akashi afin de participer au développement du nouveau moteur ‘big bang'.
« Lors de ces essais, j'ai pu découvrir le circuit de Catalunya et apprendre le tracé, tout en participant au programme de développement de la ZX-RR, » déclare Shimizu. « Mon rôle est d'aider Shinya pour les tests moteur, en recueillant un maximum d'informations sur le ‘big bang' – il faut donc tourner vite sans faire d'erreur ! J'ai apprécié cette expérience, sur un circuit où l'on atteint des vitesses très elevées. »

Ces ‘travailleurs de l'ombre' reprendront la piste cette semaine à Jerez pour les derniers essais officiels de l'année, afin d'apporter une nouvelle contribution aux efforts de trois constructeurs bien décidés à revenir sur Yamaha et Honda.

Tags:
MotoGP, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›