Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Thomas Lüthi revient sur sa première victoire en Grand Prix

Thomas Lüthi revient sur sa première victoire en Grand Prix

Thomas Lüthi revient sur sa première victoire en Grand Prix

Avant Thomas Lüthi, aucun pilote suisse n'avait réussi à s'imposer en Grand Prix depuis la victoire de Jacques Cornu à Spa-Francorchamps en 1989. Après son succès au Mans, le jeune pilote du team Elit GP Honda partageait ses impressions.

Q. Thomas Lüthi, d'abord félicitations pour cette première victoire !
R. Merci beaucoup. Je suis très content d'avoir finalement pu monter sur la première marche du podium.

Q. Tu en es à combien d'interviews depuis cette victoire ?
R. Aucune idée ! J'ai arrêté de compter. Du côté de la Suisse, cela a fait du bruit, c'est génial. Les deux dernières heures furent très intenses !

Q. Il s'agit d'une victoire historique pour la Suisse, mais la course ne fut pas si passionnante…
R. Oui, c'est vrai, j'étais tout de suite dans le rythme et j'ai pu creuser l'écart très rapidement. Se retrouver seul en tête semble facile, mais ce n'est pas le cas : il faut rester concentré à 100% à chaque instant.

Q. Ce fut un sans-faute. Peux-tu nous raconter ce qu'il s'est passé après que tu sois parti de la pole ?
R. Mon départ ne fut pas parfait, mais assez bon quand même. Mika Kallio m'a dépassé, mais je suis vite revenu devant. Même si j'ai fait une ou deux petites fautes, tout s'est assez bien passé.

Q. Quand as-tu réalisé que la victoire était jouable ?
R. Je ne me souvient pas du tour exact, mais quand mon avance est montée à huit secondes, je me suis concentré pour terminer prudemment la course. Mais maintenant, j'ai encore du mal à croire que j'ai remporté cette course. Il est encore un peu tôt !

Q. Sur le podium, tu ne semblais pas si heureux, pourquoi ?
R. Je me suis retrouvé en panne d'essence sur le tour d'honneur. J'avais entendu que l'on se faisait disqualifier si l'on ne peut pas finir le tour d'honneur – il a fallu que l'on me rassure avant que je puisse savourer pleinement cette victoire !

Q. Aura-t-on d'autres occasions d'écouter l'hymne national suisse ?
R. Je ne sais pas encore ! En tout cas, ce fut un grand moment.

Tags:
125cc, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›