Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Michelin, 30 ans d'histoire en MotoGP – 3è partie

Michelin, 30 ans d'histoire en MotoGP – 3è partie

Michelin, 30 ans d'histoire en MotoGP – 3è partie

Si les années 80 écrivirent un chapitre sensationnel dans l'histoire de Michelin en compétition moto, la décennie qui suivit confirma sa parfaite maîtrise de cette technologie avec neuf couronnes en Championnat du Monde. Une ère légendaire qui vit se succéder Wayne Rainey (Marlboro Team Roberts Yamaha YZR500), Kevin Schwantz (Lucky Strike Suzuki RGV500), Mick Doohan (Repsol Honda NSR500) et Alex Crivillé (Repsol Honda NSR500).

Les dix dernières années du 20è siècle poursuivent avec subtilité une évolution capitale qui se solda néanmoins par une spectaculaire augmentation de la vitesse en virage. Dans la foulée des titres de Rainey et Schwantz, l'australien Doohan rafla cinq titres d'affilée tout en collectionnant les records du tour. La réputation du savoir-faire de Michelin atteignit de nouveaux sommets. La 200è victoire de Bibendum dans la catégorie-reine fut signée par Mick Doohan en octobre 1996.

« Michelin et moi nous nous comprenions magnifiquement bien, » raconte Doohan. « Cette confiance mutuelle est nécessaire dans la mesure où nous partons parfois vers l'inconnu. Avant d'essayer des trucs inhabituels, les ingénieurs me recommandaient la prudence s'ils pensaient qu'un nouveau pneu pouvait avoir un comportement un peu étrange. Michelin a, plus que tous les autres, ce contrôle de la qualité et cette cohérence. »

La quatrième et dernière partie de cette rétrospective sur Michelin sera publiée demain sur motogp.com.

Tags:
MotoGP, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›