Achat de billets
Achat VidéoPass

David Checa : "Une opportunité fantastique"

David Checa : 'Une opportunité fantastique'

David Checa : "Une opportunité fantastique"

Tandis que Makoto Tamada et Alex Hofmann effectueront leur rentrée en Italie après une longue période de convalescence, le plateau MotoGP sera aussi enrichi par l'arrivée de David Checa. Le jeune espagnol a été mobilisé par le team Fortuna Yamaha afin de remplacer Toni Elias, indisponible en raison d'une blessure.

Ex-pilote 250, David, frère cadet de Carlos Checa, a gagné ses lettres de noblesse en Endurance, en remportant notamment le Championnat du Monde de la spécialité l'an dernier et l'édition 2005 des 24h du Mans. Avant de débuter dans la catégorie reine, il livre ses impressions à motogp.com.

« Si j'ai choisi cette voie, c'est pour être moi-même et être reconnu en tant que David Checa, et pas seulement comme le frère de Carlos. Mes résultats et mon parcours parlent d'eux-mêmes. Passer en MotoGP pour cette course ne changera rien à mon programme en endurance ou à ma situation. La nouveauté, c'est l'attention que me portent les médias – plus de gens savent qui je suis ! » commente David Checa.

« Je dois répondre aux attentes des gens qui me font confiance. Je vais courir au plus haut niveau, grâce à Yamaha, à Hervé Poncharal et à Fortuna. Il s'agit d'ailleurs du premier sponsor de mon frère et ils l'ont aidé à arriver là où il est aujourd'hui, ils ont fait beaucoup pour la moto. Courir pour eux sera donc assez spécial. »

« C'est une opportunité fantastique qui m'est offerte – je vais travailler avec une équipe très pro, avec la même moto que Valentino, c'est alléchant ! Je ne me suis pas fixé d'objectif précis. Il faut que je bosse bien, que j'apprenne un maximum de choses et que je me fasse plaisir : si c'est le cas, le résultat ne peut être que positif ! »

Au Mugello, David et Carlos Checa se retrouveront pour la première fois sur la grille de départ d'un Grand Prix. « Ce genre de situation pourrait en déranger certains, mais nous nous entendons très bien. Ces derniers jours, il n'a cessé de m'appeler pour savoir si je serais là au Mugello ou non. Il est ravi ! »

« Par le passé, mon frère a misé sur moi et l'on voit qu'il a eu raison. Il m'a beaucoup aidé, quand j'étais en 250 et que mes parents ne pouvaient pas m'aider au niveau financier. Sans l'aide de Carlos, je n'aurais pas pu courir et je n'aurais jamais eu cette opportunité. »

Tags:
MotoGP, 2005, GRAN PREMIO ALICE D'ITALIA, Carlos Checa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›