Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Un tour du circuit d'Assen

Un tour du circuit d'Assen

Un tour du circuit d'Assen

Etape mythique du Championnat du Monde MotoGP, le circuit d'Assen accueillera ce week-end la 75è édition du Dutch TT. Inauguré en tant que circuit routier de 28 km, le tracé d'Assen a été raccourci à plusieurs reprises, une première fois en 1955 puis à nouveau en 1984. Les récents travaux effectués entre les virages De Bult et Ruskenhoek préfigurent le chantier qui débutera cette année afin de raccourcir la fameuse ‘boucle nord'.

A la veille de la dernière course disputée sur le tracé moderne d'Assen, Alex Barros, le pilote le plus capé du peloton MotoGP, donne ses impressions sur ce grand classique du MotoGP.

« Je m'y suis montré rapide sur de nombreux types de machines –80 cm3, 250 cm3, 500 cm3 et en MotoGP, » indique Barros. « Ce circuit est très spécial, il n'a en fait pas d'équivalent. A mon sens il ne faudrait pas le modifier. Assen représente dans le monde le dernier des tracés d'une autre époque et je pense que l'on devait le préserver, comme s'il s'agissait d'une pièce de musée ! »

« C'est un circuit à la fois très technique et relativement étroit et il convient d'être extrêmement précis dans ses trajectoires, d'autant que même les lignes droites comportent des changements de direction ! A Assen, il n'existe pas de véritables lignes droites, et donc aucune occasion de se relâcher. Par ailleurs de nombreux virages sont bombés, avec un carrossage positif ou négatif selon les cas. Il faut donc faire attention. »

« Il faut bien réfléchir à son choix de pneumatiques, même s'il n'est pas aussi crucial que sur des circuits comme Sepang ou Catalunya, où l'usure est beaucoup plus importante. A Assen, si vous faites le bon choix, les pneumatiques conserveront aisément tout leur potentiel jusqu'à l'arrivée, même si l'on observe beaucoup de glisse de l'arrière en sortie de courbe, en raison du carrossage négatif de certains virages. »

« Le choix du pneu avant est également très important car à Assen on ne freine jamais en ligne droite. On entre toujours dans les virages sur les freins, ce qui représente une contrainte importante sur le pneu avant. D'autre part, ce style de pilotage réclame de parfaitement ressentir le travail du pneu avant. »

Tags:
MotoGP, 2005, GAULOISES TT ASSEN

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›