Achat de billets
Achat VidéoPass

La pluie vient contrarier les essais libres

La pluie vient contrarier les essais libres

La pluie vient contrarier les essais libres

La première journée d'essais libres du Grand Prix betandwin.com de Grande Bretagne a été rythmée par une météo capricieuse : si la grisaille et le froid de la matinée n'ont pas empêché Colin Edwards de battre le record du tour à Donington, les averses ont sérieusement limité le temps de roulage des pilotes durant l'après-midi.

Lors de la deuxième séance d'essais libres, de faibles averses ont condamné bon nombre de pilotes à rester aux stands, à observer l'évolution des conditions de piste. S'il a plu suffisamment pour rendre la piste glissante par endroits, le tracé n'était pas assez humide pour mener à bien un travail de mise au point spécifique.

Dans ces conditions, Alex Barros était le plus rapide, sans toutefois battre le chrono de référence établi par Edwards. Ce dernier est très motivé ce week-end, après avoir enregistré des progrès réguliers lors des derniers Grands Prix.

« Nous avons fait de gros progrès ces derniers temps, et aujourd'hui, il fallait continuer sur notre lancée, » commentait Edwards. « J'étais à l'aise dès les premiers tours de la journée et quand j'ai vu mes chronos, j'ai essayé de pousser un peu plus. Battre le record du tour lors des essais libres, c'est bon pour la confiance, mais ce qui me rassure le plus, c'est le potentiel de la moto et la façon dont je travaille avec mon team. »

« Pour être considéré comme un rival digne de Valentino, il faut terminer très régulièrement sur le podium et c'est ce que j'essaie de faire. Evidemment, je connais très bien ce circuit et j'ai passé pas mal de temps en Angleterre. Le public me donne donc un bon coup de pouce ! Je suis ravi d'être ici ce week-end, même si la météo et la nourriture ne sont pas géniales… »

La partie est loin d'être gagnée pour Edwards, qui n'a devancé Rossi que de 0.025s. L'italien soulignait que sa machine s'était révélé assez nerveuse et espérait pouvoir travailler plus efficacement samedi.

Cette première journée fut très positive pour John Hopkins troisième et aussi à l'aise le matin sur le sec que l'après-midi dans des conditions mixtes. Son coéquipier Kenny Roberts Jr a confirmé l'efficacité du duo Suzuki - Bridgestone sur ce tracé et dans ces conditions, en signant le septième temps derrière Alex Barros, Marco Melandri et Sete Gibernau.

Derrière l'ancien Champion du Monde, on retrouvait aux huitième et neuvième positions l'australien Troy Bayliss et Nicky Hayden, qui après sa victoire à Laguna Seca, a littéralement remis les pieds sur terre en chutant pendant l'après-midi. La dixième place est revenue à Loris Capirossi.

Tags:
MotoGP, 2005, betandwin.com BRITISH GRAND PRIX, FP2

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›