Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Michelin et l'acheminement des pneumatiques en MotoGP

Michelin et l'acheminement des pneumatiques en MotoGP

Michelin et l'acheminement des pneumatiques en MotoGP

Entre leur fabrication au service compétition Michelin à Clermont-Ferrand et la victoire finale sur un podium MotoGP se pose le problème de l'acheminement des pneumatiques jusqu'au circuit. Détaillons cette logistique bien huilée du transit des pneumatiques moto les plus convoités au monde.

Combien Michelin équipe t-il de pilotes pour la saison 2005 ?
Michelin équipe tous les pilotes Honda, Yamaha et KTM, 12 au total, soit 24 motos en comptant ce qu'on appelle les mulets, c'est à dire les motos de réserve.

Combien de pneumatiques Michelin apporte t-il à chaque Grand Prix ?
Environ 1200 pneus, 40 % de pneus avant et 60 % de pneus arrière voir plus lorsque deux GP se succèdent ce qui ne laisse pas le temps matériel de repasser par le service compétition à Clermont-Ferrand. Les pneus pluie représentent environ 10% du total, les pneus intermédiaires sont retaillés sur place en fonction des conditions météorologiques. Au cours d'un week-end de Grand Prix une moyenne de 500 pneus sont utilisés, mais Michelin en amène plus du double et de types différents pour pouvoir faire face à toutes les situations.

De quoi est constituée la structure compétition Michelin pour un Grand Prix européen ?
Pneumatiques et matériel de montage sont acheminés dans trois camions. Les enveloppes sont classées par famille et stockées sur leur bande de roulement dans des racks souples pour éviter toute déformation. Leur traçabilité est assurée par l'étiquetage d'un code barre qui facilite la gestion du stock et des mouvements des pneumatiques. Ce convoi est complété par un camion abritant le ‘bureau mobile" qui sera la base de travail du responsable MotoGP et des techniciens. Ces véhicules parcourent de 30 000 à 35 000 km par an entre essais et Grands Prix européens.

Comment s'organise le départ des camions depuis Clermont-Ferrand ?
Les pneus sont chargés dans les camions qui selon l'éloignement du circuit, partent de Clermont le lundi ou le mardi précédent l'évènement pour être dans le paddock le mercredi après-midi au plus tard.

On imagine que la sécurité est également une de vos grandes préoccupations lors du transport des pneumatiques…
Tout à fait : les camions roulent en convoi, le personnel ne s'en éloigne jamais et dort à bord s'il s'arrête pour une étape. De plus, les véhicules sont équipés d'alarmes.

Combien de personnes travaillent-elles sur place lors d'un Grand Prix?
En dehors des ingénieurs et du responsable MotoGP, l'équipe est composée de huit monteurs qui conduisent aussi les camions et installent l'espace technique sur le paddock et d'un magasinier qui est en charge de la gestion du stock et des mouvements des pneumatiques. Un garde de sécurité assure la surveillance de nuit sur le circuit.

Avez-vous un moyen de compléter votre gamme pneumatique une fois sur place ?
Sur les Grands Prix en Europe, il nous est possible de nous faire livrer un complément au cours du week-end si la fabrication des pneumatiques lancée à partir des paramètres recueillis lors du précédent Grand Prix n'est pas achevée au moment du départ du fret. La proximité de nos ateliers de Clermont-Ferrand et des circuits européens facilite ces livraisons de dernières minutes.

De quoi est constitué le matériel pour le montage des pneus ?
Il y a trois machines de montage, trois machines d'équilibrage, deux compresseurs, un ‘assécheur' d'air permettant d'éliminer toute trace d'humidité de l'air utilisé pour la pression des pneumatiques.

Qu'en est-il des Grands Prix outre-mer ?
Hors Europe, l'acheminement des pneumatiques et du matériel se fait dans des containers sécurisés par fret aérien, environ dix tonnes. Sur ces Grand Prix Michelin amène une gamme de pneus encore plus large, 10% de pneus de plus qu'en Europe car les livraisons de dernières minutes ne sont pas possibles. Les pneus partent de Clermont-Ferrand par la route jusqu'à l'aéroport de Roissy et sont alors confiés à une société extérieure spécialisée dans le fret international. Il faut entre cinq jours et une semaine jours pour que les pneus arrivent à destination. La phase la plus délicate étant le dédouanement car selon les pays les démarches administratives sont plus ou moins rapides.

Les motos voyagent-elles avec des pneus de compétition?
Non, pour le transport des machines, nous fournissons à nos partenaires des enveloppes tout à fait standard, sans aucune technologie de pointe, uniquement conçues pour le transport des machines ou les expositions lors des salons.

Que deviennent les pneumatiques à l'issue d'un week-end de course ?
Toutes les enveloppes sont rapatriées à Clermont-Ferrand, c'est un principe incontournable pour des raisons de confidentialité. Ceux qui ont roulé partent vers le centre d'analyse puis sont détruits.

Tags:
MotoGP, 2005

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›