Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Un tour du Twin Ring Motegi

Un tour du Twin Ring Motegi

Un tour du Twin Ring Motegi

Le Motegi est un tracé alternant phases d'accélérations et freinages violents : sur le Twin Ring, il y a six sections où les motos passent de 100 à plus de 230 km/h, dont trois où la vitesse maxi dépasse les 260 km/h. Côté freinages, il y a quatre zones où la vitesse passe de plus de 250 km/h à moins de 90 km/h.

Ces deux caractéristiques ont une influence déterminante dans la mise au point des machines : la stabilité de la moto au freinage et l'efficacité du frein moteur sont cruciales et doivent permettre d'éviter les blocages de roue arrière. Le train arrière est donc plus chargé que d'habitude afin d'assurer une meilleure adhérence à l'accélération.

La modification de la répartition des masses a aussi des inconvénients et les ‘wheelies' sont plus fréquents – ils sont aussi favorisés par un étagement de boîte relativement serré avec les deux premiers rapports très courts. En cas de wheelie, le pilote doit fermer les gaz pour reprendre le contrôle de sa machine. A l'accélération, le fait que le train avant soit moins chargé peut se traduire par un phénomène de chattering : la roue avant vivre, notamment les esses.

L'étagement de la boîte est très important pour le Motegi : tous les rapports sont sollicités et la première doit être courte tandis que la sixième doit être relativement longue. Il est donc délicat de trouver un étagement permettant de rester toujours dans la plage d'utilisation optimale du moteur. La première est utilisée dans le nº5, le ‘V' et l'épingle. La deuxième est utilisée dans les nº2, 3 et 4, mais aussi dans le 90º et dans le ‘Victory'. Les esses se négocient en troisième et le ‘130R' en quatrième.

Le choix de la taille des disques du frein avant est aussi crucial, afin d'assurer un freinage efficace et homogène tout au long de la course. Aussi de nombreux pilotes choisissent des disques plus épais que sur les autres circuits.

Tags:
MotoGP, 2005, GRAND PRIX OF JAPAN

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›