Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Capirossi et Checa offrent un doublé historique à Ducati

Capirossi et Checa offrent un doublé historique à Ducati

Capirossi et Checa offrent un doublé historique à Ducati

Loris Capirossi a écrit une nouvelle page de l'histoire de Ducati en remportant hier à Sepang sa deuxième victoire consécutive, sept jours après son triomphe au Motegi. Son coéquipier Carlos Checa a aussi apporté sa contribution à un week-end historique pour le constructeur de Borgo Panigale en décrochant la troisième place, complétant ainsi le premier double podium du team Marlboro Ducati en MotoGP.

« Ce fut un week-end fantastique ! » lâche Capirossi, qui avait aussi signé sa deuxième pole consécutive. « Ce fut plus dur qu'au Motegi, mais Bridgestone nous avait apporté de bons pneus et il a fallu travailler dur pour déterminer les plus adaptés pour la course. Après le départ, j'ai essayé d'épargner mes gommes, je voulais contrôler le rythme de la course. Le pit board m'a indiqué que Valentino (Rossi) revenait fort, et quand on a un septuple Champion du Monde derrière soi, on sait qu'il va attaquer tôt ou tard ! J'ai fait de mon mieux, mais il m'a dépassé, puis j'ai pu aligner de bons tours sur la fin. Cela fait maintenant seize ans que je cours en Championnat du Monde, mais j'ai toujours le potentiel et j'ai encore faim de victoires ! »

En fin de course, Carlos Checa était l'un des pilotes les plus rapides en piste, l'espagnol étant remonté de la huitième à la troisième place, menaçant même Rossi dans les derniers mètres de la course. Ecarté hors de la trajectoire au premier virage, le pilote Ducati Marlboro a livré une course parfaite pour revenir aux avant-postes et décrocher son premier podium avec la Desmosedici.
« Je savais qu'il fallait faire un bon départ, car la course ne s'annonçait pas facile en partant de la troisième ligne, » explique Checa. « Quand j'ai viré dans le premier virage, j'ai dû élargir ma trajectoire pour éviter un accrochage. Cet incident a tout bouleversé et revenir ne fut pas facile, mais j'ai pu tourner à un bon rythme et j'ai vu que les leaders perdaient du terrain. Je me suis bien amusé avec Nicky (Hayden), même si prendre quelqu'un au freinage à 300 km/h n'est pas évident ! Ensuite, j'ai vu que Valentino était en difficultés. Le dernier virage fut un passage assez tendu, mais il a su défendre sa deuxième place. Nous avons entamé la saison avec un tout nouveau package, mais nous commençons enfin à récolter le fruit de nos efforts ! »

Tags:
MotoGP, 2005, MARLBORO MALAYSIAN MOTORCYCLE GRAND PRIX, Loris Capirossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›