Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pilotes MotoGP découvrent les délices d'Istanbul

Les pilotes MotoGP découvrent les délices d'Istanbul

Les pilotes MotoGP découvrent les délices d'Istanbul

Le Championnat du monde MotoGP s'installe ce week-end en Turquie, sur le circuit d'Istanbul pour la première fois en 56 ans d'histoire. Certains pilotes ont pris le temps de découvrir le pays en début de semaine, d'autres ont fait le voyage d'Australie directement pour le Grand Prix. Aujourd'hui, Carlos Checa et Shinya Nakano ont visité quelques-uns des célèbres lieux d'Istanbul comme la Mosquée Hagia Sophia, ou encore le grand marché couvert appelé Grand Bazaar.

Sur le circuit, les regards se portent principalement sur Marco Melandri et Nicky Hayden, les deux principaux rivaux du Champion du monde en titre Valentino Rossi lors de la seconde partie de saison. Ces deux pilotes Honda s'affrontent actuellement pour la gain de la seconde place au Championnat ; ils possèdent le même nombre de point au compteur et il leur reste deux courses pour se départager.
« Même si la place de second au général était un rêve en début de saison, c'est devenu mon principal objectif à présent, » déclarait Melandri. « Réussir ce pari me permettrait de remercier Fausto Gresini et Honda pour m'avoir fait confiance. Je suis assez impatient de rouler en Turquie car c'est un nouveau circuit. Cette année, nous avons déjà visité Shanghai où personne n'avait de référence. Tout s'est plutôt bien passé. Le tracé d'Istanbul semble intéressant et c'est une course importante pour moi. »

Hayden a pour le moment un léger avantage sur Melandri pour le Championnat puisque l'Américain a remporté une course cette saison, à Laguna Seca. Comme le tracé de son Grand Prix, Istanbul Park est dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et le pilote américain de dirt-track pense que cela peut jouer en sa faveur : « J'ai grandi sur les circuits qui étaient dans le sens inverse des aiguilles d'une montre alors que les pilotes européens ont plus l'habitude de l'autre sens, c'est sans doute un avantage pour moi. Je veux être compétitif sur les deux circuits qu'il reste. »

Tags:
MotoGP, 2005, GRAND PRIX OF TURKEY

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›