Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Melandri : "Gagner en MotoGP, c'est autre chose !"

Melandri : 'Gagner en MotoGP, c'est autre chose !'

Melandri : "Gagner en MotoGP, c'est autre chose !"

Marco Melandri a décroché ce week-end à Istanbul, dans le cadre du premier Grand Prix de Turquie, sa première victoire depuis son passage dans la catégorie reine en 2003.

Le jeune italien avait dominé les essais libres avant de se voir surclassé par son coéquipier Sete Gibernau lors des qualifications, mais ‘Macio' domina à nouveau les débats sur le tracé d'Istanbul dimanche après-midi, et ce dès l'extinction des feux indiquant le départ de la course.

Auteur d'un bon départ, il céda le leadership pendant moins de deux tours à Gibernau, avant que celui-ci n'effectue un passage hors-piste. Melandri résista ensuite à la remontée du Champion du Monde, Valentino Rossi, pour décrocher sa première victoire en MotoGP. En récoltant les 25 points de la victoire, le pilote Movistar Honda a fait un pas important vers le titre de vice-Champion : il compte désormais neuf points d'avance sur Nicky Hayden, troisième en Turquie.

« J'ai dû mal à décrire ce que je ressens, c'est la conclusion idéale d'un beau week-end, » commentait Melandri à l'arrivée. « Je n'avais plus gagné depuis 2002 et la course de Valencia. Entre-temps, j'ai vécu deux saisons difficiles, avec des blessures, de la malchance. Cette victoire en MotoGP, c'est vraiment autre chose par rapport à mes victoires en 250. »

« Ce circuit m'a plu d'entrée de jeu et le team a fait du bon boulot. Après avoir dominé les essais libres, je savais que pouvais faire une bonne course, même je savais que ce ne serait pas facile. Je suis bien parti et même quand Sete m'a passé, j'étais satisfait de la situation car nous creusions l'écart sur nos poursuivants. Ensuite Sete a fait une erreur et je me suis retrouvé seul en tête – je devais alors m'appliquer à maintenir mon rythme. Je peux maintenant savourer cette victoire et remercier Fausto Gresini pour m'avoir fait confiance, mais aussi mon chef mécanicien, Fabrizio Cecchini, ainsi que tout le monde chez Honda et Michelin. »

Tags:
MotoGP, 2005, GRAND PRIX OF TURKEY, Marco Melandri

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›