Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le retour en grâce du Team KR : une affaire de famille

Le retour en grâce du Team KR : une affaire de famille

Le retour en grâce du Team KR : une affaire de famille

Kenny Roberts Jr aura surpris plus d'un observateur lors de sa première journée d'essais avec le Team KR à Sepang : pour le premier roulage du prototype KR-Honda, l'ex-Champion du Monde fut crédité du neuvième meilleur temps, à une seconde et demi du temps de référence signé par Valentino Rossi sur la Camel Yamaha.

Kenny Jr avait piloté pour le team de Kenny Roberts Sr jusqu'en 1998 avant de rejoindre Suzuki. En 2000, il devint Champion du Monde avec le constructeur japonais, mais à partir de 2002, le passage à la formule MotoGP synonyme de moteur 4-temps relégua le team Suzuki dans le ventre mou du peloton. Kenny Jr quitta finalement Suzuki à la fin de la saison dernière pour rejoindre le Team KR dirigé par son père, triple Champion du Monde 500cc dans les années 80.

« J'ai du mal à trouver les mots qui pourraient décrire ce que j'ai ressenti quand Kenny Junior est rentré aux stands pour nous livrer ses premières impressions sur le moteur et sur la moto... » avoue Kenny Roberts Sr. « Ce fut un moment très spécial, pour moi comme pour le reste du team : nous savons maintenant que nous sommes de retour, nous sommes compétitifs pour la première fois depuis plusieurs années. Nous étions nerveux avant ces essais, mais les performances de Kenny et du moteur Honda prouvent que nous sommes sur la bonne voie. »

Le Team KR dispose en effet cette année du V5 Honda, moteur de référence en MotoGP et qui a largement fait ses preuves dans le châssis de la RC211V. Le partenariat liant désormais le Team KR au constructeur japonais devrait permettre de clore le chapitre des années noires vécues par Kenny Roberts Sr et faire oublier le fiasco du V5 ‘maison' développé en 2003 ainsi que l'alliance manquée avec KTM l'an dernier.

« J'ai dû mal à croire que le moteur Honda soit aussi bon... J'ai longtemps couru contre les Honda sans jamais savoir à quel point elles étaient efficaces, » commente Kenny Jr. « On entend souvent parler de la puissance et de l'élasticité du moteur Honda, mais il faut l'essayer pour comprendre. C'est un moteur très docile, très souple, et dont le potentiel surpasse mes attentes. »

« Le châssis peut encore progresser et nous avons identifié les domaines dans lesquels nous devons travailler, mais nous n'en sommes qu'à notre première séance d'essais. La première journée fut très encourageante - ce fut une belle journée pour mon père et pour le team. Cela nous promet une belle saison ! »

Kenny Roberts Sr se veut aussi optimiste que son fils, dont il souligne la force de caractère pour avoir fait face à des critiques incessantes au cours des dernières saisons.

« Kenny Junior est passé par une période assez dure et très frustrante - beaucoup ne se sont pas gênés pour donné leur avis sur la question, mais j'admire la façon dont il a su gérer la situation et conserver son sang-froid, car il était dans une situation très éprouvante. Je n'aurais pas pu faire la même chose, car je suis beaucoup plus agressif. »

« L'an dernier, je pense qu'il aurait gagné le GP de Chine, sous la pluie, s'il n'avait pas eu de soucis techniques. Mais cette année, je pense que faire quelques podiums pourrait être envisageable. Nous n'en sommes qu'au début de l'année et le Championnat sera très relevé, mais pour une première séance d'essais, nous n'aurions pas pu espérer mieux. »

Tags:
MotoGP, 2006, Kurtis Roberts

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›