Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Reprise difficile pour le team Suzuki

Reprise difficile pour le team Suzuki

Reprise difficile pour le team Suzuki

Le team Suzuki alignait cette semaine à Sepang la toute nouvelle version XRE4 de la GSV-R, mais des problèmes de jeunesse auront largement perturbé le programme de travail de John Hopkins et de Chris Vermeulen, épaulés pour l'occasion pas Kousuke Akiyoshi.

Hopkins a bouclé son meilleur tour de la semaine en 2'02.40, soit une amélioration de plus d'une seconde par rapport à son meilleur temps signé lors du GP de Malaisie 2005. Toutefois, il n'aura pas réussi à couvrir autant de kilomètres que prévu, ayant été condamné à rester aux stands lors de la dernière journée, en raison d'un problème d'électronique.

Le programme de Vermeulen fut aussi affecté par des problèmes techniques, mais en début de semaine. Le jeune australien améliora ensuite progressivement ses chronos pour terminer avec un meilleur temps de 2'02.30.

Le team manager de Suzuki, Paul Denning, tirait donc un bilan mitigé de ces essais : « Dire que ce fut une semaine frustrante serait un euphémisme. La nouvelle GSV-R innove dans de nombreux domaines et a affiché un gros potentiel au cours durant le programme de développement de l'usine - cette machine devrait certainement nous permettre d'obtenir de bien meilleurs résultats. Nous avons été victimes de divers problèmes de jeunesse que nous n'avons pas pu régler sur la piste, mais Suzuki y travaille déjà d'arrache-pied. »

« Du côté des pilotes, ce fut très satisfaisant, autant au niveau de leurs performances que de leur attitude. John n'a pas vraiment roulé lors de la dernière journée, mais il a fait son possible pour aider les techniciens. Les jours précédents, il tournait facilement dans les 2'02 avec des pneus de course et il aurait pu faire un très bon temps s'il n'avait pas perdu sa dernière journée d'essais. Chris m'impressionne à chaque test ; il est encore en plein apprentissage, mais la façon dont il progresse est très encourageante, tout comme sa capacité à nous donner des informations - il s'est tout de suite intégré au team. Enfin Akiyoshi a travaillé sans relâche tout au long des essais et il nous a beaucoup apporté. »

« Nous allons continuer de travailler au Qatar, conscients du fait que la GSV-R a progressé de manière significative. Le team est impatient de pouvoir travailler avec la prochaine évolution de la moto. »

Tags:
MotoGP, 2006

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›