Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Interview de Dani Pedrosa, nouveau venu en MotoGP

Interview de Dani Pedrosa, nouveau venu en MotoGP

Interview de Dani Pedrosa, nouveau venu en MotoGP

Fort de trois couronnes mondiales, Dani Pedrosa arrive cette année en MotoGP avec l'étiquette de ‘phénomène', et les performances enregistrées par le jeune espagnol lors des essais hivernaux annoncent qu'il faudra compter avec lui à l'avenir… Toutefois, le nouveau pilote Repsol Honda se veut mesuré et estime qu'il lui reste encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir prétendre à une place aux avant-postes.

Après les essais de Sepang, Pedrosa faisait le point sur ‘son apprentissage' dans la catégorie reine.

Quel est le bilan de ces trois journées d'essais à Sepang ?
Le bilan de ces essais est positif. Par rapport aux derniers essais, il y a une amélioration, qui s'explique par le simple fait que j'ai plus de kilomètres avec cette moto. Maintenant, j'ai un peu plus d'expérience, je comprends un peu mieux la moto et les effets qu'ont les changements de réglages. A la fin des essais, j'ai pris la piste avec un pneu de qualifications - c'était la première fois que j'essayais ce type de pneu - et je dois encore m'y habituer, aussi je n'ai pas pu l'exploiter mais j'ai fait mon meilleur chrono avec ce pneu.

Après cette reprise, comment te sens-tu au niveau physique ?
Je suis un peu fatigué, car la moto est très exigeante et je ne suis pas tout à fait prêt. J'ai des ampoules aux mains et ça m'a compliqué la tâche ! Mais j'ai progressé par rapport au mois de novembre et j'espère continuer comme ça.

Honda fait de gros efforts afin de te fournir une moto sur laquelle tu puisses être à l'aise. Es-tu satisfait des résultats obtenus jusqu'à présent ?
Oui, je suis très content car j'ai pu voir comment réagissent les membres du team, les mécaniciens et les ingénieurs. Ils travaillent tous très dur ; jusqu'à maintenant, je n'avais jamais vu un tel engagement de la part d'un constructeur. Tout le monde est très impliqué, très motivé, c'est important.

Effectuer un bon chrono n'était pas vraiment l'objectif de ces essais, mais tu y es arrivé. Est-ce surprenant ?
Je suis satisfait d'avoir progressé au fil des jours. Pour le reste, je suis content, mais ça ne compte pas pour le moment...

Tu es encore en pleine adaptation à la RC211V. Jusqu'ici, qu'est-ce qui te pose des difficultés ?
Je suis un peu plus à l'aise avec l'embrayage, mais j'ai encore du mal à tourner, à gérer les transferts de masses, à bien placer la moto et à contrôler les glissades. J'ai tourné avec des pneus neufs et des pneus usés ; j'ai remarqué que plus ils sont usés et plus on se fatigue vite, car on doit faire plus d'efforts. Avec le pneu de qualification, j'ai eu des sensations très différentes, difficiles à expliquer. Il y avait plus de grip mais je n'ai pas pu en profiter - il était un peu tard et j'avais une certaine appréhension, je ne voulais pas risquer de chuter.

Les meilleurs pilotes du Championnat participaient aussi à ces essais. As-tu appris quelque chose en voyant les autres en piste ?
J'ai tourné un peu avec Hayden, mais les autres, je ne les ai vus que de loin. Ce fut une expérience intéressante car j'ai pu voir différentes trajectoires et corriger un peu la façon dont j'aborde les virages.

Est-ce que tu as pu partager des impressions ou des informations avec Hayden ?
Non, chacun se consacre à son propre travail.

Sais-tu que certains te voient déjà comme un prétendant au titre ?
Je crois que c'est exagéré, je ne suis pas encore prêt. Il me reste beaucoup à apprendre. Plus j'en apprends et plus je rends compte qu'il y a beaucoup d'éléments qui entrent jeu pour pouvoir gagner une course. Pour le moment, ce n'est pas à ma portée.

Tags:
MotoGP, 2006, Dani Pedrosa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›