Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Progrès discrets pour Tech3

Progrès discrets pour Tech3

Progrès discrets pour Tech3

Diminué par une blessure à un nerf de l'épaule suite à sa chute aux essais de Jerez, Carlos Checa n'a pas pu exploiter à 100 % sa Yamaha lors du Grand Prix du Qatar. Manquant de feeling et de puissance du bras gauche, il a rencontré des difficulté à être vif sur les changements de direction. Malgré cela, le pilote catalan, en écho aux autres pilotes Dunlop en MotoGP, a confirmé une évolution sensible des pneumatiques par une constance remarquée tout au long de l'épreuve.

« Je suis plutôt content du package moto-pneus. En fait, je n'étais pas à 100% physiquement aujourd'hui, donc il m'est difficile de dire jusqu'où notre matériel a progressé et ce qu'il vaut vraiment face à nos adversaires, mais il est certain que les Dunlop se sont montrés plus constants que lors du premier Grand Prix à Jerez, » expliquait Checa, classé en douzième position devant son coéquipier James Ellison.

« Le grip est resté stable et exploitable, et j'ai juste ressenti un peu de mouvement dans le pneu arrière en fin de course, ce qui est normal. Nous devons donc continuer à travailler comme nous l'avons fait jusqu'ici, et dès la prochaine épreuve en Turquie je compte bien revenir plus en forme. Car tout allait bien aujourd'hui, et la seule limitation venait de moi-même. »

Guy Coulon, le chef mécanicien de Checa, confirmait les progrès du package Yamaha-Dunlop : « C'est un week-end positif car la moto a été constante en performance, voir même meilleure en fin de course lorsque la répartition des masses a évolué avec le réservoir qui se vidait. La condition physique de Carlos n'a pas permis un meilleur résultat, mais il a résisté jusqu'au bout. C'est notre seconde course en Dunlop et si, lors de la première épreuve, on a manqué de constance en course, ici on a été régulier du premier au dernier tour. Notre bilan est donc très positif au niveau pneumatique. »

Hervé Poncharal, team manager de Tech 3, dressait un bilan positif du Grand Prix qatari.
« S'il n'avait pas été diminué par son épaule, je pense que Carlos aurait pu réaliser une course semblable à celle d'Edwards, » estimait Poncharal. « De son côté, James Ellison a fait ses 22 tours à un rythme très régulier, à une demi-seconde de Carlos, pour se classer 13ème. Il a donc marqué un gros pas en avant depuis le dernier Grand Prix. Notre bilan est donc très positif car le package moto-pneus s'est révélé très constant. »

Tags:
MotoGP, 2006, COMMERCIALBANK GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›