Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pneus Michelin en chiffres…

Les pneus Michelin en chiffres…

Les pneus Michelin en chiffres…

5 kg
C'est environ le poids d'un pneu avant.

7 kg
C'est environ le poids d'un pneu arrière.

60°
C'est l'angle de carrossage maximum sur piste sèche.

Plus de 45°
C'est l'angle de carrossage maximum sur une piste mouillée.

100 cm2
C'est environ la surface de deux cartes de crédit… C'est également la somme des aires de contact des deux pneus.

5 km
C'est la durée de vie d'un pneu arrière de qualification.

100 km
C'est la longévité d'un pneu de course.

150 composants entrent dans la fabrication d'un pneumatique. Du caoutchouc naturel et synthétique, du styrène butadiène pour ses qualités d'adhérence, et le polybutadiène pour son endurance. Mais un pneumatique, c'est aussi des fibres textiles comme le nylon ou le polyester, de la résine, du soufre, des cires, de l'huile, etc…

350 km/h
Jusqu'en 2001, les machines de la catégorie reine étaient des 500 cm3 2-temps, qui développaient 190 ch pour un poids de 131 kg (pour un quatre cylindres). Le remplacement des 500 par la catégorie MotoGP a permis de découvrir des prototypes à moteur 4-temps de 990 cm3 dont le poids varie de 145 kg (pour les 4 et les 5 cylindres) à 155 kg (pour un 6 cylindres). Leur puissance est passée d'environ 220 ch en 2002 à plus de 250 ch en 2006, avec une vitesse de pointe d'environ 350 km/h.

8 %
C'est le plus petit écart mesuré au chronomètre entre un tour sur une piste sèche et un tour sur une piste mouillée. Sur le tracé d'Assen, une machine de MotoGP peut, sous la pluie, réaliser des chronos équivalents à ceux d'une 125 cm3… sur le sec !

20 - 1000
Environ 20 personnes se déplacent sur chaque Grand Prix et ce sont environ 500 pneus qui sont montés par épreuve. En tout, quelques 1000 pneus Michelin sont acheminés sur chaque course, le transport étant assuré par une flotte de quatre semi - remorques. Pour les Grands Prix hors-Europe, les pneus sont expédiés par avion.

Donington 2002-2004
Depuis l'apparition des MotoGP, les chronos s'affolent ! On peut mesurer l'évolution des machines et des pneumatiques en examinant l'évolution de la durée d'une course et de la pole position au Grand Prix d'Angleterre au cours des trois dernières saisons.
Vainqueur / Durée de la course / Moyenne (km/h) / Pole
2002: V. Rossi / 46m32.888 / 155.567 / 1m 31.563s (V. Rossi)
2003: V. Rossi / 46m06.688 / 157.041 / 1m 31.023s (V. Rossi)
2004: V. Rossi / 45m30.473 / 159.124 / 1m 28.720s (V. Rossi)>br> 2005*: V. Rossi / 52m58.675 / 132.130 / 1m 27.897s (V. Rossi)

Tags:
MotoGP, 2006

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›