Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Locatelli, toujours dans le coup

Locatelli, toujours dans le coup

Locatelli, toujours dans le coup

En marge de Lorenzo et Dovizioso, Roberto Locatelli fut l'un des grands animateurs du Grand Prix du Qatar. Qualifié en première ligne, l'ex-Champion du Monde 125cc avait vu ses chances de briller contrariées par une sortie de piste en début de course, mais il fut prompt à revenir aux avant-postes pour aller chiper la troisième place à Hector Barbera et décrocher ainsi son premier podium en 250cc depuis 2002.

"Ce fut comme un rêve. Au début du week-end, je pensais pouvoir finir près du podium, je pensais pouvoir viser la quatrième place, mais je n'aurais jamais pensé faire un podium," commente l'italien.

"Je suis bien parti et je suis passé devant, mais à cause du vent, je suis sorti de la piste au début de la course. Sur le coup, j'ai eu du mal à y croire, une opportunité de faire un bon résultat s'était envolée... Mais j'ai repris la piste et j'ai commencé à remonter. J'ai attaqué très fort, je tournais aussi vite que les deux premiers. Le vent ne m'a pas simplifié la tâche, surtout pour les dépassements, mais mon team m'indiquait mes chronos et cela m'a donné confiance."

"Sur la fin, je suis revenu sur Barbera, mais il était plus rapide en ligne droite avec sa moto officielle, aussi j'ai attendu qu'il fasse une erreur. Dans le dernier virage, je me suis glissé à l'intérieur et nous nous sommes touchés. Je m'excuse pour cet incident, mais j'ai seulement voulu tenter ma chance. En fin de course, je suis allé le voir et je crois qu'il a compris que je n'avais pas de mauvaises intentions."

Eclipsé par Casey Stoner l'an dernier au sein du team de Lucio Cecchinello, Locatelli semble vivre une deuxième jeunesse avec le team Toth, structure privée hongroise aux moyens limitées et qui découvre cette année la catégorie 250cc.

"Cette année je cours pour un team modeste, mais avec des gens très motivés et passionnés. A la fin de la saison dernière, je m'étais retrouvé sans moto, mais j'ai pu me mettre en contact avec le team Toth car Imre Toth Junior est un ami. J'ai discuté avec son père et nous avons étudié la possibilité de travailler ensemble. Je pense avoir fait le bon choix. Les effectifs du team sont réduits, mais tout le monde travaille dur. Je dois les remercier de m'avoir donné cette opportunité."

Avec son tour de force de Losail, Locatelli a montré que la vieille garde n'avait pas encore baissé les bras face aux jeunes loups récemment arrivés en 250cc.
"Je crois avoir démontré qu'un pilote n'est pas forcément fini à 30 ans. Je suis encore dans le coup et j'ai encore mon mot à dire ; je crois que l'on devrait respecter un peu plus les gens comme moi, qui ont donné beaucoup au motocyclisme et qui peuvent encore faire des résultats."

Tags:
250cc, 2006, Roberto Locatelli

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›