Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Martinez : « On n'aurait pas pu faire mieux »

Martinez : « On n'aurait pas pu faire mieux »

Martinez : « On n'aurait pas pu faire mieux »

Avec quatre pilotes de premier choix, le team Master MVA Aspar de Jorge Martinez s'était distingué durant l'hiver comme un sérieux prétendant au titre. En remportant les deux premiers Grands Prix de la saison haut la main, l'espagnol Alvaro Bautista s'est installé en tête du classement provisoire de la catégorie 125cc et a pris l'ascendant sur ses coéquipiers et rivaux pour le titre, Mattia Pasini, Sergio Gadea et Hector Faubel.

Avant le Grand Prix de Turquie, Martinez faisait le point sur le début de saison explosif de son team 125.

Tu ne pouvais pas espérer un meilleur début de saison...
En effet, il n'aurait pas été possible de faire mieux. Nous sommes très contents car nous avons démarré très fort à Jerez et nous confirmons avec une autre victoire au Qatar. C'est très satisfaisant, c'est une situation idéale et maintenant, nous voulons faire aussi bien lors de la prochaine course, en Turquie.

Pensais-tu voir Alvaro démarrer la saison aussi fort ?
Cela fait trois ans que je suis de près Alvaro car c'est un garçon adorable et un grand pilote. A la fin de l'intersaison, nous savions qu'il pouvait faire une bonne saison - nous étions optimistes bien sûr, mais franchement, on ne s'attendait pas à ce qu'il remporte les deux premières courses, surtout de cette manière.

Quel regard portes-tu sur l'émulation qui règne au sein du team ?
Nous savions que nos pilotes seraient aux avant-postes et qu'ils se battraient entre eux. Mais je suis très content de voir que l'ambiance est très positive. J'ai félicité mes pilotes pour leur comportement, ils se respectent les uns les autres et j'en suis très fier. Maintenant, c'est la piste qui va définir la hiérarchie du team.

Nous n'en sommes qu'au début de la saison, mais le team est déjà très bien placé...
Nous sommes en Championnat du Monde depuis 1992 ; nous avons été vice-Champions du Monde, Champions d'Europe, Champions d'Espagne et aujourd'hui, il ne manque que le titre mondial - ça pourrait bien être pour cette année ! Jusqu'à présent, tout se passe bien mais on peut pas verser dans l'euphorie. La saison est encore longue et nous devons travailler dur. Nous allons être confrontés à des circuit très différents, il y aura des courses sous la pluie... aussi nous devons continuer sereinement et garder les pieds sur terre.

Tags:
125cc, 2006

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›