Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi, prêt à conquérir Istanbul

Rossi, prêt à conquérir Istanbul

Rossi, prêt à conquérir Istanbul

Après avoir signé un retour fracassant en s'imposant au Qatar, Valentino Rossi aborde le Grand Prix de Turquie avec la ferme intention de réduire l'écart le séparant des leaders du Championnat du Monde MotoGP.

Ce week-end à Istanbul, le pilote Camel Yamaha disputera son 100è Grand Prix, sur un des deux seuls circuits où il ne s'est jamais imposé - l'autre étant Laguna Seca. Mais le seul chiffre qui intéresse vraiment l'italien, c'est le nombre de point le séparant de Loris Capirossi, actuel leader du classement général.

"Nous avons du retard au niveau Championnat et nous devons faire de notre mieux pour réduire l'écart," commente Rossi. "C'est comme si ma saison n'avait vraiment commencé qu'au Qatar."

Toutefois, il reconnaît que "(ses) adversaires sont très forts et il va falloir se battre pour aller chercher la victoire en Turquie." De plus, l'efficacité de la YZR-M1 à Istanbul est une inconnue : Rossi avait bien eu l'occasion de tourner à Jerez et à Losail durant l'hiver, mais Istanbul est le premier circuit du calendrier 2006 où personne n'a tourné durant l'intersaison.

"Je ne peux pas dire qu'Istanbul soit l'un de mes circuits préférés - l'an dernier on avait vécu un week-end difficile," rappelle Rossi, qui avait alors été battu par Marco Melandri. "A l'époque on avait déjà le titre en poche et dans ces conditions, il n'était pas évident de rester concentré à 100%. Nous avions aussi eu des problèmes de mise au point, mais cette fois nous arrivons avec une grosse envie de bien faire."

"Nous ne savons pas comment se comportera la nouvelle moto sur ce circuit ; j'espère que tout se passera bien et que nous n'aurons pas de problèmes de vibrations. Il y a des virages très rapides et si la moto marche bien, il y a moyen de se faire plaisir."

"Les essais réalisés après le Grand Prix du Qatar nous ont permis de progresser. Nous n'avons pas totalement réglé nos problèmes, mais s'ils devaient se manifester à nouveau, nous devrions être en mesure de les gérer de manière plus efficace," conclut l'italien.

Tags:
MotoGP, 2006, GRAND PRIX OF TURKEY, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›