Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

En route vers le Mugello…

En route vers le Mugello…

En route vers le Mugello…

Le MotoGP arrive cette semaine au Mugello pour le Grand Prix Alice d'Italie. Depuis le début de la saison, chaque Grand Prix a eu son lot de coups de théâtre et de renversements de situation - une météo incertaine, un choix de pneumatiques mal inspiré ou un mauvais coup du sort, la réussite des pilotes MotoGP peut basculer rapidement et à la veille de la sixième manche de l'année, les cinq premiers du Championnat sont regroupés en moins de vingt points. Si Nicky Hayden occupe encore la tête du Championnat du Monde avec quatre points d'avance sur les italiens Marco Melandri et Loris Capirossi, c'est toujours le Champion du Monde en titre, Valentino Rossi, qui est au centre des débats.

Relégué en huitième position à 43 points de Hayden suite à son abandon au Mans - le deuxième en cinq courses, Rossi assure être en mesure de se relancer à l'occasion de son Grand Prix national, sur un circuit où il est invaincu depuis quatre ans. Le nouveau châssis introduit par Yamaha à l'occasion du Grand Prix de France a fini de convaincre l'italien lors de la journée d'essais organisée sur le circuit Bugatti au lendemain de l'épreuve mancelle. Bien décidé à conserver sa couronne et à se consacrer entièrement à cet objectif, le 'Doctor' a récemment confirmé que son avenir était en MotoGP, apportant un démenti final aux rumeurs l'annonçant en Formule 1 chez Ferrari dès 2007. Avant de rejoindre le Mugello, Rossi ne plaisantait probablement qu'à moitié en annonçant que "remporter les douze courses restantes serait difficile, mais [qu'il se] contenterait volontiers de onze victoires et d'une deuxième place."

S'il part favori, Rossi n'aura pas pour autant la tâche aisée au Mugello, le circuit toscan attisant les ambitions de plusieurs pilotes, à commencer par Melandri, victorieux il y a dix jours au Mans et seul pilote à s'être imposé deux fois depuis le début de la saison. Le jeune italien du team Fortuna Honda a démontré sa capacité à surmonter ses baisses de régimes de Losail et de Shanghai pour venir s'installer en deuxième place du classement général aux côtés de Capirossi.

Ce dernier a aussi su se relancer au Mans après un passage à vide plus imputable à l'inconstance des pneus Bridgestone qu'au pilote, Capirossi faisant preuve, à 33 ans, d'une agressivité qui ferait pâlir plus d'un rookie - comme il l'a prouvé au Mans en arrachant la deuxième place à Dani Pedrosa au dernier tour. Au Mugello, non loin de Borgo Panigale, le fief de Ducati Corse, on pourra compter sur le vétéran italien pour se mêler à la bagarre pour la victoire.

Si les tifosi rêvent sans doute d'un triumvirat italien comme l'an dernier (Rossi s'était alors imposé devant Capirossi et Biaggi), il ne faut pas perdre de vue un certain nombre d'outsiders, à commencer par Nicky Hayden et Dani Pedrosa, les duettistes du team Repsol Honda. Au Mans, une grippe et un set-up imparfait avait interrompu la séquence de podiums consécutifs de l'américain, tandis que son jeune coéquipier espagnol avait vu ses espoirs de victoire contrariés par des pneus trop tendres et dût s'incliner face à Melandri et Capirossi en fin de course. En Italie, les deux représentants du team officiel du HRC auront donc chacun une bonne raison de vouloir renouer avec les avant-postes.

Tags:
MotoGP, 2006, GRAN PREMIO D'ITALIA ALICE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›