Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pilotes montent à la tribune

Les pilotes montent à la tribune

Les pilotes montent à la tribune

La conférence de presse organisée jeudi au Mugello réunissait les quatre premiers du Championnat du Monde - Nicky Hayden, Marco Melandri, Loris Capirossi et Dani Pedrosa - mais la vedette de cet incontournable rendez-vous avec les médias était Valentino Rossi, qui vient de s'engager pour une saison supplémentaire avec le team officiel Yamaha, repoussant l'opportunité de courir en Formule 1.

"J'ai pris mon temps avant de décider de rester en MotoGP, j'estime que c'était le meilleur choix que je pouvais faire," commentait Rossi. "J'ai eu l'occasion de tester l'une des meilleures F1 à plusieurs reprises et d'évaluer mes possibilités. Toutefois je crois pouvoir rester au plus haut niveau du MotoGP durant quelques années. Mes premiers essais en F1, près d'ici à Fiorano, avaient été très prometteurs, puis cette année j'ai aussi tourné à Valence, où j'ai eu l'occasion de partager la piste avec d'autres pilotes et découvrir un peu mieux l'ambiance de la F1. Il fallait que je fasse un choix, j'ai opté pour la moto, mais j'adore la course auto - je pense que j'aurai d'autres occasions de courir en auto et pas forcément en F1."

Après avoir levé le voile sur son avenir, l'italien va pouvoir se consacrer entièrement à la défense de son titre et le Mugello devrait lui offrir un terrain de jeu idéal pour se relancer.

"Le Mugello, c'est la course la plus importante de l'année - la victoire ne représente que 25 points, mais pour un italien, ça vaut le double ! Evidemment j'ai besoin de points, mais avec le nouveau châssis que l'on a depuis le Mans, je sais que je peux attaquer, ce qui n'était pas le cas au début de la saison," assurait le pilote Yamaha.

"Nous entrons dans une phase cruciale du Championnat, de maintenant jusqu'à Laguna Seca - c'est-à-dire jusqu'à la mi-saison, les courses qui vont s'enchaîner seront très importantes."

Nicky Hayden, le leader du Championnat, espère décrocher un bon résultat ce week-end après avoir accusé une légère baisse de régime au Mans, où il a dû se contenter de la cinquième place.

"Je me sens bien mieux qu'au Mans où j'avais une bronchite," expliquait Hayden. "Ce week-end on se retrouve dans le jardin des pilotes italiens, mais je compte bien me mêler à leur fête. Ce circuit favorise le spectacle, dans la longue ligne droite on peut jouer sur l'aspi et il y a des virages rapides et très exigeants. Le plus important ce week-end, ce sera d'accumuler les kilomètres sur le sec - depuis le début de la saison nous n'avons pas été gâtés par la météo et j'ai besoin de temps de roulage avec cette nouvelle moto. Evidemment, il va falloir se rattraper après le Mans."

Le pilote américain commentait aussi la décision de Valentino Rossi de rester en MotoGP : "Rossi est un rude adversaire, je suis content qu'il reste car quand on gagne une course contre lui on sait que l'on a battu le meilleur. Evidemment, parfois, j'aimerais de ne pas avoir à l'affronter, mais le fait qu'il reste est une bonne chose pour notre sport. Après tout, si je le craignais vraiment, je serais resté en AMA !"

Au Mugello, Hayden sera probablement confronté à Rossi, mais aussi à Marco Melandri et Loris Capirossi, qui avaient compté l'an dernier parmi les grands animateurs de la course disputée sur le circuit toscan.

Vainqueur au Mans, Melandri est l'homme en fort du moment et devrait à nouveau jouer les premiers rôles sur ses terres.

"Je suis très content de ma situation actuelle, je suis le seul pilote a avoir remporté deux courses cette saison et j'espère continuer à enchaîner de bons résultats - un podium ce week-end au Mugello serait un excellent résultat," déclarait le pilote Fortuna Honda. "Je m'attends à une course assez disputée... La course de l'an dernier compte parmi l'une des plus belles courses de ma carrière, même si je n'avais pas réussi à terminer sur le podium. Aussi je m'attends encore une fois à un week-end difficile !"

Quant à la décision de Rossi, un ami de longue date, Melandri ajoutait : "Je suis content de le voir rester, cela nous donne une chance de plus de le battre si personne n'y arrive cette année !"

Loris Capirossi est le troisième pilote italien très en vue au Mugello, le circuit d'essais favori de Ducati.
"La Ducati est toujours rapide au Mugello, mais cette année ce sera peut être différent, car dernièrement, nous avons plus travaillé sur l'agilité de la moto que sur sa puissance brute," indiquait l'italien. "Toutefois, nous avons l'avantage de faire souvent des essais sur ce circuit. La course devrait être très difficile, il y a beaucoup de pilotes qui peuvent prétendre à la victoire - en tout cas, ce sera un week-end spécial pour le team."

Tags:
MotoGP, 2006, GRAN PREMIO D'ITALIA ALICE, Dani Pedrosa, Valentino Rossi, Nicky Hayden, Marco Melandri, Loris Capirossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›