Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bridgestone en veut plus

Bridgestone en veut plus

Bridgestone en veut plus

Loris Capirossi a offert à Bridgestone sa deuxième victoire de la saison en s'imposant dimanche dernier à Brno. Avec Ducati et son chef de file, le manufacturier de pneumatiques japonais peut encore espérer décrocher une place parmi les trois premiers du Championnat du Monde. Junichi Kawajiri, responsable du programme de développement Bridgestone MotoGP, revient sur le Grand Prix de République Tchèque et évoque les prochaines courses.

« Je pense que nos teams ont fait du bon travail, ils ont tous réussi à placer une moto parmi les huit premiers. Il faut admettre que Brno n'a jamais vraiment réussi à Kawasaki, mais Shinya Nakano n'a fini qu'à quelques dixièmes de John Hopkins sur la Suzuki, et tous deux n'étaient qu'à deux secondes de la quatrième place, » souligne Kawajiri. « Pour préparer cette course, Ducati a privilégié les longs runs et a beaucoup travaillé sur la mise au point de la moto. Loris a beaucoup tourné lors des essais et il a trouvé le bon rythme. En course, il évoluait dans une autre catégorie ! »

Pour Kawajiri, cette victoire arrive à point nommé, précédant plusieurs Grands Prix qui devraient être favorables à Bridgestone.
« Cette victoire nous permet d'aborder la tournée asiatique dans les meilleures conditions possibles, » estime le japonais. « Nous allons courir sur des circuit où nos pneus ont été très performants par le passé. L'an dernier, nous avions gagné en Malaisie et au Japon avec Loris et nous comptons bien rééditer ces victoires ; nous avions aussi eu un podium à Phillip Island avec Carlos Checa. Toutefois nous savons que nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. Le Championnat est très dur et l'on sait que rien n'est joué jusqu'à la fin de l'année. Nous avons déjà décroché deux victoire mais nous en voulons plus, et nous allons tout faire pour nous imposer à nouveau. »

Tags:
MotoGP, 2006, GAULOISES GRAND PRIX ČESKÉ REPUBLIKY, Loris Capirossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›