Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Talmacsi fait le point

Talmacsi fait le point

Talmacsi fait le point

Auteur d'une campagne 2006 décevante au vu de son pedigree, Gabor Talmacsi s'est relancé en République Tchèque en terminant à la troisième place. Le hongrois, qui avait terminé troisième du Championnat 2005, revient sur son premier podium de l'année et évoque la suite de la saison pour motogp.com.

Après une première partie de saison discrète, as-tu été surpris de finir sur le podium en République Tchèque ?
Franchement, je ne m'attendais pas à un tel résultat, vu la façon dont s'était déroulée la première partie du Championnat. Avoir un mois de vacances nous a fait du bien, à moi comme au team. A Brno, nous étions en forme et nous n'avons pas rencontré de difficultés particulières au niveau technique.

Cette troisième place à Brno, est-ce un tournant important dans ta saison ?
L'essentiel, c'est que nous ayons réalisé que malgré les limites techniques auxquelles nous sommes confrontés cette année, nous sommes capables de décrocher un bon résultat quand l'occasion se présente.

Comment abordes-tu le mois de septembre et ses trois Grands Prix consécutifs ?
J'aime ces circuits, Sepang, Phillip Island et Motegi. Je suis en pleine forme en ce moment et ce sont des Grands Prix où l'ambiance sera un peu plus détendue, avec moins de monde dans le paddock - dans ces conditions il est plus facile de se concentrer sur la course. Sur les cinq courses qu'il nous reste à disputer, j'espère être régulier.

As-tu un objectif précis pour la fin de la saison ?
En premier lieu, il faut démontrer notre compétitivité. Je sais que le top 3 du Championnat n'est plus à ma portée, mais je tiens à faire mieux que huitième au général !

Enfin, comment se présentent les choses pour la saison 2007 ?
Mon manager a entamé les négociations avec mon team actuel et d'autres structures. Mon rêve est de passer en 250cc l'an prochain, mais je ne changerai de catégorie que si j'ai la possibilité de piloter une machine usine compétitive. Si ce n'est pas possible, je continuerai en 125cc. Heureusement, j'ai plusieurs offres à considérer, certaines sont très intéressantes, et il va falloir choisir la meilleure !

Tags:
125cc, 2006, Gabor Talmacsi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›