Achat de billets
Achat VidéoPass

Plus de peur que de mal pour Hopkins

Plus de peur que de mal pour Hopkins

Après avoir chuté jeudi dernier à plus de 190 km/h lors de la dernière journée des essais officiels du Qatar, John Hopkins pouvait craindre qu'une blessure grave ne vienne gâcher son début de saison 2007.

Après avoir chuté jeudi dernier à plus de 190 km/h lors de la dernière journée des essais officiels du Qatar, John Hopkins pouvait craindre qu'une blessure grave ne vienne gâcher son début de saison 2007. Heureusement pour l'américain, le bilan se limite à la fracture d'un doigt de pied et à des blessures bénignes aux mains. Il pourra donc assister aux essais officiels de Jerez avec le team Rizla Suzuki mais sa participation reste incertaine.

Avant de partir pour l'Espagne, Hopkins devra observer un programme de récupération mis au point par Dean Miller, le physiothérapeute du team Rizla Suzuki.

"John doit se reposer un peu avant de rejoindre le team en fin de semaine. Nous ne savons pas encore s'il sera en état de piloter à Jerez, car pour le moment, il faut assurer qu'il soit à 100% pour le premier Grand Prix de la saison," commente Miller. "Après avoir passé de nouveaux examens vendredi, une fois de retour en Angleterre, nous pouvons confirmer qu'il s'est cassé un doigt de pied. Nous avons aussi consulté un spécialiste du poignet et des blessures de la main, et les rayons x n'ont révélé aucune complication. Toutefois, les hématomes et les traumatismes aux bras et au reste du corps restent un handicap."

Tags:
MotoGP, 2007, John Hopkins

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›