Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Puig : « Pedrosa n'est pas avantagé »

Puig : « Pedrosa n'est pas avantagé »

Alberto Puig, mentor de Dani Pedrosa, s'est entretenu avec motogp.com à la veille des Essais Officiels MotoGP de Jerez pour revenir sur l'intersaison de son protégé, évoquant notamment sur l'introduction de la nouvelle Honda RC212V 800cc.

Alberto Puig, mentor de Dani Pedrosa, s'est entretenu avec motogp.com à la veille des Essais Officiels MotoGP de Jerez pour revenir sur l'intersaison de son protégé, évoquant notamment sur l'introduction de la nouvelle Honda RC212V 800cc. L'ex-pilote espagnol estime que Pedrosa n'est en rien avantagé par Honda et va jusqu'à souligner qu'il est encore handicapé par son petit gabarit. Puig évoque aussi ses autres projets, la Red Bull MotoGP Academy et les teams Repsol Honda 250 et 125.

Dans quel était d'esprit Dani Pedrosa affronte-t-il cette nouvelle saison ?
Ce sera sa deuxième saison dans la catégorie reine - le fait d'avoir une année d'expérience sera très important, comme pour n'importe quel autre pilote. Dani a beaucoup appris l'an dernier et va tenter d'exploiter au mieux les acquis de l'an dernier.

Après une brillante première campagne en MotoGP, considérez-vous que Pedrosa soit l'un des favoris pour 2007 ?
Si Dani n'était pas du côté des favoris, ce serait mauvais signe, car il s'agit de notre objectif. Il y a le Champion du Monde, Nicky Hayden, qui par définition est l'homme à battre. Ensuite il y a Valentino Rossi, que je considère comme le pilote le plus solide du plateau. Il s'agit des principaux candidats au titre et la pression est sur eux. L'un devra tenter de conserver un titre pour lequel il se sera durement battu tandis que l'autre cherchera sa revanche et tentera de reconquérir le titre. Rossi est un grand champion et il a probablement été secoué en perdant le titre - aussi je crois que cette année il va être plus déterminé que jamais. Dani compte parmi ceux qui pourraient avoir leur chance et notre objectif est de terminer aussi haut que possible.

Quel est votre premier bilan des essais hivernaux ?
Avec ces nouvelles motos, au début tout le monde est un peu perdu. Définir une moto parfaite suppose beaucoup de travail. Tous les teams ont fourni beaucoup de travail, tout comme nous faisons tout notre possible pour améliorer notre moto. Au début de la saison 2006, on disait déjà que la Honda était compétitive et elle a fini par gagner le Championnat. Cette année encore, nous savons que la moto peut nous permettre de nous battre pour le titre. Mais nous cherchons toujours des solutions pour améliorer certains détails et le rendement global de la machine.

Certains pensent que la Honda RC212V a été conçue spécifiquement pour Pedrosa. Comment réagissez-vous à ces commentaires ?
Il faut parler en connaissance de cause. Au niveau technique, il faut souligner que la différence de poids entre la moto de la saison dernière et celle de cette année n'est que de quatre kilos. L'empattement est le même, la différence c'est que la moto est plus étroite ; évidemment la puissance est inférieure. Je crois que pour n'importe quelle personne censée, il est clair que Pedrosa a un handicap en MotoGP de par sa carrure. Il pèse 52 kilos et il mesure moins de 1.60m. L'an dernier il a rencontré beaucoup de difficultés pour piloter une machine aussi grande, personne n'a réalisé l'effort qu'il faisait pour se battre avec une telle moto. La seule chose que l'on avait pu faire, c'était modifier le réservoir et l'assise afin qu'il soit plus à l'aise.

C'est toujours la même histoire et les mauvaises langues essaient d'occulter le mérite du pilote. La même chose s'était produite quand il était en 125cc et 250cc, quand certains demandaient qu'il embarque plus de lest. On ne peut pas dire sérieusement qu'il a un avantage. L'an dernier, Rossi et Hayden n'ont jamais évoqué le fait qu'il ait un désavantage ; aujourd'hui, certains utilisent ces différences techniques pour dévaluer ses résultats - cela me parait hors de propos. Il est aussi ridicule de voir que certains pilotes pensent qu'il ait un avantage. Ceux qui font ces commentaires devraient mieux se concentrer sur leur travail et sur ce qu'il se passe dans leur garage au lieu de penser aux autres. Quant à la presse, c'est une cause perdue, il ne faut pas y prêter attention. Il y a trois ou quatre personnes qui pensent tout savoir et qui n'ont aucune idée de la façon dont fonctionnent les choses. La vérité, c'est que Dani est un pilote de petite taille, il est un peu moins désavantagé que l'an dernier mais il a toujours un handicap. C'est la réalité.

Pedrosa est-il aussi à l'aise avec cette nouvelle moto que l'indiquent ses résultats ?
Vu que la moto est plus maniable et qu'elle est un moins puissante, elle impose un style de pilotage et des trajectoires, dans certains cas, similaires à ceux employés en 125 ou 250cc. Evidemment, il est un peu plus à l'aise avec cette moto. Elle demande d'autres choses au pilote, comme mieux préparer les sorties de virage. Dani est à l'aise avec ce style de pilotage et c'est important.

Est-ce que vous attendez encore des nouveautés de Honda d'ici le début de la saison ?
Le package complet n'est pas encore prêt, mais on ne peut pas se plaindre du matériel dont nous disposons aujourd'hui. Il n'y a pas de gros problème, les ingénieurs de Honda n'effectuent que de petites modifications et des retouches mineures afin que le pilote puisse donner le maximum. C'est là dessus que nous travaillons aujourd'hui. Un facteur crucial sera le développement des pneumatiques et leur rôle dans le dénouement des courses. Durant cette pré-saison, nous avons travaillé avec d'excellentes gommes et Michelin fait un excellent travail de développement. Nous faisons confiance à Michelin pour nous donner le meilleur matériel et nous permettre de se battre aux avant-postes.

Depuis ses débuts avec la Movistar Junior Cup, Pedrosa est toujours resté fidèle à Honda. Comment sont vos relations avec le HRC ?
A notre époque, il est assez curieux de voir un pilote qui ne change pas de marque après toutes ces années. Depuis que cette aventure a commencé, nous savions que Honda pouvait nous aider à atteindre nos objectifs, car c'est un constructeur qui a toujours tout misé sur le développement technique. Ils ont fait beaucoup pour Dani et lui a offert de nombreux résultats à Honda, en remportant trois couronnes mondiales. Nous avons fini par réaliser l'un des rêves de notre pilote, courir en MotoGP. Nous avons toujours cherché à obtenir le meilleur pour Dani, mais tout ce que je peux dire, c'est qu'il sera toujours dans le meilleur team, c'est notre intention et notre philosophie de la compétition. Si c'est avec Honda tant mieux, mais si ce n'était pas possible, nous chercherions la meilleure solution possible afin que Dani ait la possibilité d'exprimer complètement son potentiel et de se sentir complètement à son aise avec son team.

Comment se présente la nouvelle promotion de la Red Bull MotoGP Academy ?
Nous allons réduire le nombre de participants : il s'agit de se concentrer sur la qualité et non la quantité. Nous aurons aussi une moto que nous confierons ponctuellement à d'autres pilotes. Pour le moment, nos pilotes suivent un bon programme d'entraînement. En plus nous avons recruté plus de personnel pour nous aider dans ce projet, le mettre en valeur et le consolider comme une plate-forme de formation des pilotes et leur ouvrir les portes du Championnat du Monde. C'est un objectif que nous avons atteint au cours des dernières saisons et nous comptons continuer ainsi.

Quels sont vos attentes pour les teams Repsol Honda 125 et 250 ?
Nous avons deux pilotes espagnols, Esteve Rabat, qui disputera sa première saison en Championnat du Monde, et Julian Simon, qui débute en 250cc. Nous pensons qu'ils peuvent faire une bonne saison. Nous soutiendrons aussi d'autres pilotes, Shuhei Aoyama en 250 et le britannique Bradley Smith, qui vient de la Red Bull MotoGP Academy et qui fut meilleur rookie 125 l'an dernier. Notre structure est solide, je crois que nous sommes bien préparés pour mener à bien notre programme et le soutien de Honda est une source de confiance pour l'avenir.

Tags:
MotoGP, 2007, Dani Pedrosa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›