Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De Puniet dans le top 5, Jacque dans le rythme

De Puniet dans le top 5, Jacque dans le rythme

Randy de Puniet et Olivier Jacque ont conclu les essais officiels de Jerez sur une bonne note.

Randy de Puniet a conclu en beauté la dernière séance d'essais de la pré-saison avec le team officiel Kawasaki, décrochant une cinquième place de haut vol lors de la séance chronométrée de 40 minutes disputée à Jerez.

Au cours des trois journées des essais IRTA, le jeune pilote français a régulièrement figuré parmi les dix premiers en utilisant des pneus de course, mais même s'il était le premier pilote Bridgestone, de Puniet est convaincu qu'il aurait pu aller encore plus vite s'il n'était pas tombé sur un faux point-mort lors de son dernier tour lancé.

Le pilote Kawasaki avait prévu d'utiliser un quatrième pneu de qualifications, mais une légère averse survenue à cinq minutes de la fin de la séance a condamné ses chances d'améliorer.

« Je ne suis pas spécialement content, ce n'est pas tant la position qui me déçoit, mais mon temps pour cette séance chronométrée, » déclare de Puniet. « J'ai amélioré mon chrono avec chaque pneu de qualifications, mais lors de mon dernier tour, je suis tombé sur un faux point-mort et cela m'a fait perdre un peu de temps. Il commençait aussi à pleuvoir, mais j'ai attaqué jusqu'au bout. Je suis sûr que sans cette erreur, j'aurais pu faire un bon 1'39. »

« Globalement, je suis satisfait du travail que nous avons réalisé durant ces trois journées d'essais. Nous avons apporté des modifications aux réglages de suspension et du coup j'avais un bien meilleur feeling que ce matin. Aujourd'hui le moteur était un peu plus souple, c'est quelque chose d'important sur la distance d'une course. J'ai hâte d'être au Qatar pour la première épreuve. »

Après avoir essentiellement travaillé sur la mise au point de sa Ninja ZX-RR lors des deux premières journées des essais de Jerez, Olivier Jacque a finalement eu l'occasion d'utiliser des pneus de qualifications avec sa Kawasaki 800cc lors de la séance chronométrée.

Surpris par la différence de grip avec les pneus de course, Jacque n'a pas pu exploiter à fond son premier pneu de qualifications, mais lors de son second run avec un pneu arrière ultra-tendre, il fut finalement en mesure de gagner une seconde.

Comprenant mieux les pneus de qualifications Bridgestone, Jacque a repris la piste pour un troisième run, mais son ultime tour lancé fut avorté quand il vit quelques gouttes de pluie sur sa visière et sur bulle.

« Avec la séance chronométrée de cet après-midi, c'était la première fois que je testais les pneus de qualifications de Bridgestone, » explique Jacque. « J'ai été surpris de constater une telle différence en termes de grip par rapport aux pneus de course ; du coup je n'ai pas vraiment pu tirer profit du premier pneu. Avec le deuxième, j'ai amélioré mon meilleur temps d'une seconde et j'étais sûr de pouvoir faire mieux avec mon troisième pneu tendre, mais c'est à ce moment là que j'ai remarqué quelques gouttes de pluie sur ma visière, je n'ai donc pas fini le tour et je suis rentré aux stands. Ce n'est que maintenant que je réalise que j'aurais pu continuer, mais je ne savais pas quel était l'état de la piste, je n'avais aucune raison de prendre des risques alors que le début de la saison est si proche. »

« En tout cas je suis assez satisfait, car je ne suis pas si loin du top 5. La moto était plus efficace aujourd'hui et le surcroît de grip des pneus de qualifications m'ont permis de surmonter certains problèmes liés aux réglages de la machine. L'équilibre de la moto n'est pas encore parfait, mais l'essentiel est d'avoir progressé jour après jour." » Lors de la dernière séance d'essais libres, de Puniet et Jacque ont signé les meilleurs, confirmant ainsi le potentiel de la Kawasaki Ninja ZX-RR, mais les deux pilotes savent qu'il a encore un peu de travail à faire d'ici la première course de la saison, qui aura lieu le 10 mars au Qatar. « Nous pouvons tirer un bilan positif de ces essais car nous avons pu démontrer notre potentiel, » estime Ichiro Yoda, le directeur sportif de Kawasaki Racing. « Randy et Olivier l'ont prouvé aussi bien lors des essais libres que lors de la séance chronométrée, même s'ils ne sont pas encore tout à fait à l'aise avec les pneus de qualifications. Par rapport aux derniers essais disputés au Qatar, nous avons fait un grand pas en avant au niveau de l'exploitation des pneus et nous sommes maintenant sûrs de nos choix pour la course. Toutefois, nous devons encore optimiser le moteur afin qu'il soit plus souple, plus exploitable, mais aussi pour gagner en vitesse de pointe. Jusqu'ici je suis satisfait du travail de nos pilotes, mais je leur ai déjà fait part de mes attentes pour le Qatar. »

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›