Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Michelin conclut la pré-saison en beauté

Michelin conclut la pré-saison en beauté

Les pilotes Michelin ont dominé la séance officielle d'essais de pré-saison disputée ce week-end sur le circuit de Jerez, s'octroyant les quatre premières positions de la séance qualificative de 40 minutes.

Les pilotes Michelin ont dominé la séance officielle d'essais de pré-saison disputée ce week-end sur le circuit de Jerez, s'octroyant les quatre premières positions de la séance qualificative de 40 minutes. L'ex-Champion du Monde Valentino Rossi (Yamaha Factory Racing Team YZR-M1-Michelin) a établi le nouveau record du circuit de Jerez à 0,133 seconde de Dani Pedrosa (Repsol Honda Team RC212V-Michelin). Le pilote italien améliore le précédent record du circuit de 0,67 seconde, preuve que les nouvelles 800 cm3 sont déjà plus performantes que les 990 cm3. Colin Edwards (Yamaha Factory Racing Team YZR-M1-Michelin) se classe troisième et devance de peu le Champion du Monde en titre Nicky Hayden (Repsol Honda Team RC212V-Michelin).

"C'est bon de remporter la première bataille de l'année," indiquait Rossi. "Cela veut dire que le M1 est plus compétitive que l'année dernière et nous sommes performants presque partout. Ici mon rythme est bon en pneus de course et j'ai également eu l'opportunité de réaliser un tour fantastique avec mon pneu de qualification, et c'est pourquoi je tiens à remercier tout le monde."

Aujourd'hui à Jerez, la dernière journée d'essais de pré-saison a clôturé une campagne particulièrement intense de tests hivernaux. Depuis la dernière course de l'ère des 990 cm3 en octobre dernier, Michelin et ses partenaires ont sillonné la planète afin de développer les pneumatiques pour les nouvelles 800 cm3 : de Valencia à Sepang et Jerez, puis retour à Sepang avant un détour par Phillip Island, retour à Sepang puis Losail et enfin Jerez.

L'expérience restera unique, non seulement parce Michelin s'est concentré pour les 800 cm3 au développement d'un nouvel avant de 16 pouces ainsi qu'à l'adaptation de son 16.5 pouces arrière. Le manufacturier français s'est préparé aux nouvelles réglementations des pneumatiques en mettant en œuvre sa nouvelle philosophie : la création de pneumatiques sur mesure pour chacun de ses neuf pilotes, dans le but de leur garantir, dans la limite du nouveau règlement, un niveau de performances maximum.

Michelin se montre satisfait du travail accompli jusqu'à maintenant, particulièrement en ce qui concerne le développement du 16 pouces avant, qui remplace le 16.5 pouces Champion du Monde de MotoGP ces trois dernières années. Directeur de la compétition moto chez Michelin, Jean-Philippe Weber pense que les 800 cm3 réclament une meilleure performance du pneu avant par rapport aux 990 cm3, car leur meilleure maniabilité permet aux pilotes d'entrer en courbe de manière plus agressive. Le 16 pouces avant, dont le développement se poursuit depuis début 2006, démontre déjà tout son potentiel.

"La donne est en train de changer," indique Weber. "Les vitesses de pointe ne sont pas aussi élevées avec les 800 cm3 mais les chronos sont très rapides car les pilotes entrent en courbe avec une vitesse accrue, ils freinent plus fort, passent plus vite, et de fait nécessitent plus que jamais un bon pneu avant, sans parler du capital confiance élevé que doit leur procurer le train avant. Nous nous sommes rendus compte de cela dès les premiers essais des 800 cm3 à Motegi en septembre dernier. C'est pour cela que nous sommes passés au 16 pouces. Il est un peu plus petit et léger que le 16.5, avec pour effet une meilleure tenue de route et une rapidité accrue dans les changements d'angle. L'empreinte au sol est également très légèrement supérieure, afin d'augmenter l'adhérence et la confiance des pilotes."

"Le développement initial n'a pas été aussi rapide que nous le prévoyions car nos pilotes n'étaient pas tous disponibles pour les essais de novembre. Hayden et Pedrosa ont tous deux subi des interventions à ce moment là et nous ne disposions pas suffisamment de roues. Mais tous les pilotes qui ont essayé le 16 pouces ont pu apprécier ses performances, si bien qu'à partir de ces premiers datas nous avons préparé les nouveaux pneumatiques pour les essais de janvier à Sepang. Ces tests nous ont appris énormément, tous les pilotes ont constaté que les pneus étaient plus performants et nous avons donc très rapidement déterminé la bonne direction pour nos recherches."

"Nous travaillons sur trois grandes familles de 16 pouces, tous avec le même profil mais dotés de constructions très différentes. Chacun de nos pilotes se concentre plus ou moins sur l'une de ces familles, en fonction de son style de pilotage. Des garçons comme Valentino Rossi et Nicky Hayden freinent très tard dans le virage et réclament donc un pneu stable, dont le mouvement est très faible. D'autres comme Shinya (Nakano) entrent en virage de façon plus coulée, ce qui nécessite une construction et une gomme différentes. Dans certains cas, les différences de pneus peuvent être relativement importantes entre nos pilotes."

"Le développement d'un pneumatique avant constitue un exercice difficile car les pilotes doivent flirter avec la limite pour vraiment comprendre le fonctionnement d'un pneu. Mais dès lors qu'ils le connaissent et lui font entière confiance, ils peuvent alors se montrer plus agressifs au niveau de leur pilotage. Sachant à quel point ce type de développement est difficile, nous sommes particulièrement satisfaits des progrès réalisés par les équipes techniques qui nous ont permis de répondre rapidement aux besoins des pilotes."

Les 800 cm3 impliquent également des contraintes différentes sur les pneus arrière et Michelin a adapté le 16.5 pouces avec lequel il a dominé l'ensemble des cinq dernières saisons de MotoGP avec les 990 cm3. "La taille et le profil demeurent inchangés mais, du fait des vitesses de passage plus élevées, les contraintes sur les flancs sont elles aussi plus grandes," ajoute Weber. "Notre travail sur le pneu arrière s'est donc concentré sur la recherche d'une plus grande stabilité sur l'angle et également d'une bonne traction en sortie de virage, en ajustant la rigidité de la construction et les gommes, si bien que ce travail s'inscrit dans la continuité du développement déjà effectué sur les 990 cm3. Mais nous avons travaillé dur car il existe des différences importantes entre les pneus arrière de chacun de nos pilotes. Des garçons comme Valentino et Nicky sollicitent beaucoup leur pneu arrière, et cela implique l'utilisation de mélanges plus résistants."

Michelin se montre également impatient de travailler avec la nouvelle réglementation en MotoGP, qui restreint les pilotes à n'utiliser que 14 slicks avant et 17 slicks arrière à chaque Grand Prix. "C'est un challenge supplémentaire pour nous car cela nous oblige à travailler encore plus dans le détail avec chacun de nos pilotes, pour être sûr de leur fournir le meilleur package de pneus dans la limite du règlement," dit-il. "Je suis globalement satisfait des résultats obtenus durant l'hiver, particulièrement en ce qui concerne le gros travail de développement du 16 pouces avant. Nous avons hâte désormais de disputer la première course."

Communiqué Michelin

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›