Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De Puniet et Jacque parés pour Jerez

De Puniet et Jacque parés pour Jerez

Après avoir vécu un début de saison éprouvant, il y a une semaine au Qatar, le team Kawasaki Racing aborde cette semaine la première manche européenne de la saison 2007, le Grand Prix d'Espagne, disputé sur le technique circuit de Jerez.

Après avoir vécu un début de saison éprouvant, il y a une semaine au Qatar, le team Kawasaki Racing aborde cette semaine la première manche européenne de la saison 2007, le Grand Prix d'Espagne, disputé sur le technique circuit de Jerez.

Le circuit andalou accueille à nouveau les teams MotoGP moins d'un mois après les essais officiels IRTA et qui avaient vu les pilotes Kawasaki, Randy de Puniet et Olivier Jacque, signer les meilleurs temps de la dernière séance.

Ayant tourné la page sur la chute dont il fut victime lors de la première course de la saison au Qatar, Randy de Puniet peut aborder cette deuxième manche du championnat avec confiance. En 250cc, le jeune français avait terminé deux fois sur le podium à Jerez et lors des récents essais IRTA, il figurait régulièrement parmi les dix plus rapides, effectuant de bons runs avec des pneus de course, avant de signer le cinquième meilleur temps lors de la traditionnelle séance chronométrée.

S'il avait été contraint à l'abandon l'an dernier à Jerez, blessé après avoir chuté lors du warm-up, Randy de Puniet est bien décidé à lancer sa campagne 2007 pour de bon en se distinguant à Jerez. Le coéquipier de Randy de Puniet chez Kawasaki, Olivier Jacque, retrouve petit à petit ses repères en tant que pilote titulaire et a démarré la saison avec une solide douzième place à Losail. Il espère passer à la vitesse supérieure ce week-end à Jerez.

Jacque est le premier à reconnaître qu'il doit encore travailler pour revenir à son meilleur niveau, objectif qu'il espère atteindre dès le Grand Prix d'Espagne. Le pilote Kawasaki veut aussi tirer pleinement profit des pneus Bridgestone de qualifications, afin d'obtenir une meilleure position de grille qu'au Qatar, où il s'était élancé depuis la cinquième ligne.

Les pneus de course ayant déjà été choisis, les pilotes Kawasaki pourront optimiser les réglages de leurs Ninja ZX-RR tout au long des essais libres et des qualifications. Ils pourront aussi tester pour la première fois à Jerez les modifications apportées à la cartographie moteur au Qatar, qui visent à assouplir le comportement du quatre cylindres en ligne, trop brutal aux dires des pilotes à l'issue des essais IRTA du mois dernier.

Randy de Puniet : #14
"Jerez est l'un de mes circuit préférés : c'est un tracé très technique, mais aussi très plaisant. J'aime ce type de virages, en deuxième ou en troisième, voire en quatrième dans la dernière portion du circuit, avec une vitesse de passage en courbe très élevée. Il y a toujours une ambiance incroyable, il y a beaucoup de spectateurs, venus des quatre coins du monde. La ligne droite des stands n'est pas très longue, ce qui est une bonne chose pour nous. Toutefois il n'est pas facile de dépasser sur ce circuit. Il n'y a que trois endroits où l'on peut dépasser : les premier et derniers virages, et au bout de l'autre ligne droite. Nous étions très compétitifs à Jerez lors des essais IRTA, seul le comportement du moteur nous avait posé problème. Au Qatar, nous avons essayé différentes cartographies qui constituent une avancée, comme j'espère le confirmer dès vendredi. Si je peux décrocher une bonne place sur la grille et si je fais un bon départ, je pense que je serai en mesure de me battre parmi les six ou sept premiers. Mais cette fois je ne vais pas prendre de risques inconsidérés : il s'agira avant tout de finir la course, même si je veux le faire aussi bien placé que possible."

Olivier Jacque : #19
"La course du Qatar constituait une première étape, mais je sais que mon rythme en course n'est pas très rapide et je dois aller plus vite cette fois. Le plus important était de bien comprendre la moto et de retrouver mes sensations. Maintenant je sais que je suis toujours capable de courir et du coup j'aborde ce Grand Prix avec plus de confiance. Jerez est un circuit technique et exigeant, le tracé est court, étroit et un peu bosselé. Nos derniers essais à Jerez avaient été durs car la moto n'était pas facile à piloter, mais ça devrait mieux se passer cette fois. La ligne droite est plus courte qu'au Qatar, la gestion du moteur a été améliorée et l'un des points forts de notre moto est la vitesse de passage en virage, c'est quelque chose qui compte beaucoup à Jerez. Je suis très optimiste pour cette course, mais je ne me fais pas d'illusions car il y a encore beaucoup de choses à améliorer, sur la machine mais aussi à mon niveau, avant d'être à 100%."

Ichiro Yoda : Directeur sportif Kawasaki
"Randy n'a pas atteint son objectif au Qatar, mais je suis sûr qu'il y parviendra cette fois. Nous avons discuté ensemble et je lui ai demandé d'être un peu plus calme cette fois et de finir la course. Je serais content s'il parvient à se qualifier en deuxième ou en première ligne et s'il finit parmi les huit premiers. Olivier a démontré son talent au Qatar et nous espérons le voir au moins en troisième sur la grille pour qu'il puisse se battre dans le top 10. Nous avons déjà de bons réglages pour Jerez, il ne nous reste plus qu'à les ajuster un peu. Le déroulement du week-end s'annonce donc plus simple. Nous connaissons bien la piste et nous y avons tourné il y a un mois, on avait alors fini aux deux premières places. Le moteur était alors la principale source de problèmes, mais au Qatar nous avons trouvé des solutions permettant de le rendre plus souple, la puissance étant mieux transmise à plein gaz. J'espère que nous allons pouvoir confirmer ces améliorations car le reste du package fonctionne déjà très bien."

Communiqué Kawasaki Racing

Tags:
MotoGP, 2007, GRAN PREMIO bwin.com DE ESPAÑA, Kawasaki Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›