Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Istanbul, juge de paix pour la nouvelle réglementation sur les pneus

Istanbul, juge de paix pour la nouvelle réglementation sur les pneus

Les pilotes Michelin se rendent au Grand Prix de Turquie après s'être illustrés le mois dernier au GP d'Espagne avec la victoire de Valentino Rossi devant Dani Pedrosa et Colin Edwards.

Les pilotes Michelin se rendent au Grand Prix de Turquie après s'être illustrés le mois dernier au GP d'Espagne avec la victoire de Valentino Rossi (Fiat Yamaha YZR-M1-Michelin) devant Dani Pedrosa (Repsol Honda Team RC212V-Michelin) et Colin Edwards (Fiat Yamaha YZR-M1-Michelin). Rossi est désormais en tête du championnat du monde, tandis que Pedrosa partage la deuxième place, à égalité de points avec Casey Stoner (Ducati Marlboro Team Desmosedici GP7).

Le Grand Prix de Turquie représente à ce jour le plus gros challenge dans la saison car Istanbul Park est le premier circuit n'ayant pas fait l'objet d'essais de pré-saison. De fait, les manufacturiers de pneumatiques ne possèdent aucune donnée récente pour aider les pilotes à sélectionner leur allocation de 31 pneus, comme le veut le nouveau règlement en la matière. Aux GP du Qatar et d'Espagne, les pilotes et les teams ont pu effectuer leur choix de pneus en s'appuyant sur les essais effectués sur ces circuits quelques semaines seulement avant le début de la saison. Ainsi, le challenge qui attend Michelin et ses adversaires à partir d'Istanbul s'annonce plus élevé que jamais.

"Je voudrais tout d'abord remercier l'ensemble de nos teams partenaires pour la qualité du travail accompli à Losail et Jerez sous la nouvelle réglementation de pneumatiques," indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. "Istanbul sera à coup sûr un défi majeur. Il sera beaucoup plus difficile de déterminer l'allocation de pneus pour nos différents pilotes car nous n'avons pas testé là bas, alors que nous avions fait des essais à Losail et Jerez et que nous disposions donc de beaucoup d'informations récentes sur ces tracés."

"Pour cette même raison, il sera plus difficile d'expliquer notre stratégie aux teams car nous n'avons pas pu échanger nos impressions autour de résultats de tests. Désormais, la responsabilité penche plus de notre côté pour trouver la performance, et ils devront encore plus nous faire confiance. Mais nous sommes relativement confiants grâce à ce que nous avons appris depuis le début de saison, et parce que nos pneus ont très bien fonctionné l'an dernier à Istanbul."

"Beaucoup de choses dépendront de la météo et, dans la semaine qui précède la course, nous aurons une attention particulière pour les prévisions météo. A partir de là nous décidons de notre stratégie, fabriquons une gamme de pneus tenant compte des prévisions météo, pour ensuite expliquer notre stratégie aux teams. Les prévisions météo s'avèrent très importantes aujourd'hui. L'an dernier nous pouvions être très réactifs et, dans la nuit précédant une course, faire venir des pneus fraîchement fabriqués."

"Avec la nouvelle réglementation nous devons évidemment entamer la production plus tôt, et également parce que nous créons désormais des pneus spécifiques à chacun de nos pilotes. Ceci étant, nos moyens de production sont très flexibles et nous ne sommes pas contraints de fabriquer nos pneus trop longtemps avant chaque course."

"L'an dernier nous avons fait une belle course à Istanbul en prenant les cinq premières places, si bien que nous avons un bon point de départ pour cette année. L'an passé il avait fait relativement froid. La piste peut être assez délicate sous la pluie et l'an dernier, pendant une séance d'essais sur piste humide, on a pu voir un certain nombre de pilotes se faire piéger en rentrant sur les freins dans le virage n°12. Par ailleurs, l'eau ne s'évacue pas extrêmement bien."

"L'adhérence sur l'angle et la motricité s'avèrent très importants à Istanbul Park, surtout dans les virages 3, 5 et 7. Et le virage n°12 exige une bonne stabilité au freinage. Il sera intéressant de voir comment notre nouveau 16 pouces avant se comporte en Turquie, nous avons constaté que Rossi, ainsi que quelques autres de nos pilotes, ont la capacité d'être très agressifs dans les courbes. L'autre aspect majeur en Turquie sera la puissance moteur : il y a des secteurs très rapides, comme d'ailleurs en Chine pour la course suivante !"

Communiqué Michelin

Tags:
MotoGP, 2007, GRAND PRIX OF TURKEY

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›