Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Guintoli se fait une place en MotoGP

Guintoli se fait une place en MotoGP

Après avoir engrangé trois points en trois courses, Sylvain Guintoli peut être satisfait de son début de saison avec le team Dunlop Yamaha Tech3.

Après avoir engrangé trois points en trois courses, Sylvain Guintoli peut être satisfait de son début de saison avec le team Dunlop Yamaha Tech3. Seul rookie du Championnat du Monde MotoGP 2007, le français a fait des débuts solides, ne souffrant pas de la comparaison avec son expérimenté coéquipier Makoto Tamada et se révélant très fiable.

"Le fait de marquer des points à toutes les courses est très positif. L'autre point positif, c'est que je roule régulièrement avec Tamada et dans le pire des cas, je termine pas très loin de lui," indique Guintoli. "Ceci dit, l'équipe progresse à chaque sortie comme les Dunlop. On se rapproche petit à petit de certaines équipes équipées Michelin, d'un point de vue général des leaders et du gros du paquet. C'est un fabuleux moteur pour la suite de la saison."

Comme l'an dernier, le team Yamaha Tech3 assume le programme de développement de Dunlop, qui améliore progressivement ses gommes pour se rapprocher de Michelin et de Bridgestone. La marque britannique n'est pas encore soumise au nouveau règlement limitant l'utilisation des pneus, mais pour Guintoli, il ne s'agit pas d'un avantage déterminant.

"On ne peut pas dire que c'est un avantage de disposer de plus de pneumatiques que les autres pilotes. C'est vrai que Dunlop n'est pas soumis à la restriction sur les pneumatiques mais les autres ont beaucoup plus d'expérience. Dunlop est en plein développement et ça nous permet d'essayer un plus grand nombre de famille de pneumatiques. Si on décide d'en écarter une, on écarte en même temps 6 ou 7 types d'enveloppe. Michelin et Bridgestone ne peuvent pas se le permettre. A côté de cela, ils n'ont pas réellement besoin de développement."

Promu dans la catégorie reine après cinq saisons en 250cc, Guintoli est un habitué du paddock, toutefois, il apprécie les égards dus à son rang de pilote MotoGP.

"Ma vie sur les circuits n'est pas très différente des années précédentes. C'est vrai que je ne côtoie pas les mêmes pilotes. Le fait aussi d'appartenir à Yamaha est un plus. En Turquie, sur le circuit, on était tous regroupés dans une loge au même étage et ça favorise les rencontres. J'ai pu sympathiser avec Valentino Rossi et échanger quelques points de vue, c'était très cool. Il a l'habitude de venir avec ses potes et sa fiancée Arianna Matteuzzi."

Alors qu'il se préparer à disputer le Grand Prix de Chine à Shanghai, Guintoli pense aussi au rendez-vous du Mans et à son premier Grand Prix de France en MotoGP, qui aura lieu dans trois semaines.

"Dans moins d'un mois, ce sera le GP de France. J'espère que les pneus onctionneront bien au Mans et que je passerai avec succès un nouveau cap. L'intérêt, c'est que j'ai déjà roulé et vite en plus sur le Bugatti avec la M1 l'an passé. En plus, je serai motivé par le public et c'est doublement important. Avec Randy et Olivier, ça va être une lutte acharnée !"

D'après un communiqué Bering

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›