Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Tamada et Nakano, sans rancune après Shanghai

Tamada et Nakano, sans rancune après Shanghai

Eliminés du Grand Prix de Chine suite à un accrochage survenu au quatrième tour, Makoto Tamada et Shinya Nakano ont quitté Shanghai sans acrimonie et tenteront tous deux de se racheter dans une dizaine de jours au Mans.

Eliminés du Grand Prix de Chine suite à un accrochage survenu au quatrième tour, Makoto Tamada et Shinya Nakano ont quitté Shanghai sans acrimonie et tenteront tous deux de se racheter dans une dizaine de jours au Mans.

Contraint à l'abandon suite à une erreur du pilote Dunlop Yamaha Tech3 au freinage de l'épingle qui suit la plus longue ligne droite du circuit, Nakano regrettait d'avoir vu le travail effectué lors des essais aussi rapidement gâche, sans toutefois accabler son compatriote de reproches.

"Au moins, il n'y a pas de blessure à déplorer, que ce soit pour moi ou pour Makoto," déclarait Nakano une fois revenu dans le paddock. "Je me suis fait mal à la main droite en chutant mais ça devrait aller mieux d'ici quelques jours. C´est un incident de course, ce sont des choses qui arrivent. C'est dommage car j'avais de bons réglages pour la course. J'avais fait un bon départ et j'occupais alors la dixième place, mais je ne pouvais pas suivre les premiers. Mes chronos n'étaient pas mauvais mais Tamada-san a manqué son repère de freinage au bout de la ligne droite et il a accroché ma roue arrière, je suis désolé pour mon team car nous repartons sans le moindre point."

De son côté, Tamada regrettait aussi une occasion de décrocher un bon résultat : "Les réglages de ma Yamaha M1 étaient excellents. Jamais depuis le début de saison ma moto n'avait été aussi performante. J'ai pris un assez bon départ puisque j'étais en onzième position à l'issue du premier tour. Malheureusement, au quatrième tour, j'ai été surpris par le freinage de Shinya Nakano, qui a attrapé les freins très tôt car sa moto ne devait pas être réglée à 100%. J'ai été contraint de le doubler à l'intérieur et nous nous sommes accrochés quand il est entré dans le virage. C'est d'autant plus dommage que nous avions encore progressé pendant le week-end."

Tags:
MotoGP, 2007, SINOPEC GREAT WALL LUBRICANTS GRAND PRIX OF CHINA

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›