Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le MotoGP revient en Europe et fait étape au Mans

Le MotoGP revient en Europe et fait étape au Mans

Près de deux mois après le dernier Grand Prix disputé en Europe, à Jerez, le MotoGP est de retour sur le vieux continent pour la cinquième manche du Championnat du Monde 2007, le Grand Prix Alice de France.

Près de deux mois après le dernier Grand Prix disputé en Europe, à Jerez, le MotoGP est de retour sur le vieux continent pour la cinquième manche du Championnat du Monde 2007, le Grand Prix Alice de France. Après avoir fait étape sur des circuits aussi atypiques que ceux d'Istanbul Park et de Shanghai, le MotoGP retrouve au Mans un grand classique, le circuit Bugatti, qui accueille ce week-end le 50è Grand Prix de France de l'histoire du Championnat du Monde.

A la veille du Grand Prix de France, Casey Stoner occupe toujours la tête du classement général, avec 15 points d'avance sur Valentino Rossi. Le jeune australien du team Ducati Marlboro est bien déterminé à démontrer qu'il peut battre le pilote italien sur n'importe quel type de circuit et pas seulement sur les tracés où sa Ducati lui donne un net avantage dans les lignes droites.

"On a vu à Jerez et en Turquie que mon avantage n'était pas si prononcé, et j'ai quand même bien tourné lors de ces courses, cela prouve que nous sommes rapides même s'il n'y pas de longues lignes droites," a déclaré Stoner lors de la conférence de presse de jeudi après-midi.

Rossi aborde cette épreuve d'humeur revancharde : il s'agira en effet d'effacer le souvenir de son abandon de l'an dernier, survenu alors qu'il menait la course. "Après ce qu'il s'est passé au Mans l'année dernier, j'ai des comptes à régler : j'aurais dû gagner cette course," lance Rossi. "Toutefois, la situation est différente cette année ; je suis très motivé et j'attends cette course avec impatience. La Yamaha a toujours été efficace sur ce circuit, jusqu'à l'incident de la saison dernière."

Dans le camp Honda, on s'attend à un week-end difficile : la nature du circuit du Mans, avec ses nombreuses relances, pourrait mettre en relief l'une des faiblesses de la RC212V, le manque de souplesse moteur. C'est en tout cas ce que redoute Marco Melandri, vainqueur de l'édition 2006 du Grand Prix de France : "Depuis le début de la saison, nous souffrons à l'accélération dans les virages lents et cela risque d'être un problème sur ce circuit, qui est de type 'stop & go'. Toutefois, nous savons que Honda travaille dur, car le fait de ne pas avoir gagné la moindre victoire depuis le début de la saison devient préoccupant."

Chez Suzuki, le moral est au beau fixe, surtout pour John Hopkins, qui a décroché il y a quinze jours en Chine son premier podium en MotoGP : "J'ai enfin décroché ce podium, mais Chris a aussi fait de bonnes courses et globalement nous avons fait de bons choix de pneus. Suzuki nous a apporté de nouvelles pièces et j'espère que nous pourrons en tirer profit."

Chez les tricolores, Randy de Puniet semble le mieux armé pour faire vibrer le public français. Après avoir décroché deux huitièmes places consécutives, le pilote Kawasaki tentera de se distinguer à nouveau et de faire oublier son abandon de l'an dernier. Son coéquipier Olivier Jacque a dû déclarer forfait en raison de sa blessure au bras droit et il sera remplacé par l'espagnol Fonsi Nieto. Du côté de chez Dunlop Yamaha Tech3, on espère que ce Grand Prix 'national' permettra à Sylvain Guintoli de franchir une nouvelle étape dans son apprentissage en MotoGP.

Tags:
MotoGP, 2007, ALICE GRAND PRIX DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›