Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Guintoli s´invite aux avant-postes !

Guintoli s´invite aux avant-postes !

Le pilote Dunlop Yamaha Tech 3 Sylvain Guintoli, auteur d'un départ très moyen a, devant son public, remonté tous ses adversaires un à un sur la piste humide du circuit Bugatti, pour prendre le commandement de son Grand Prix national, avant que ne le fasse à son tour son compatriote Randy de Puniet (Kawasaki).

Le pilote Dunlop Yamaha Tech 3 Sylvain Guintoli, auteur d'un départ très moyen a, devant son public, remonté tous ses adversaires un à un sur la piste humide du circuit Bugatti, pour prendre le commandement de son Grand Prix national, avant que ne le fasse à son tour son compatriote Randy de Puniet (Kawasaki). Malgré une chute dans le septième tour, Sylvain ramenait la moto aux stands pour repartir sur son mulet chaussé pluie et marquer les points de la dixième place, juste derrière son co-équipier Makoto Tamada. Chris Vermeulen (Suzuki) remporte ce Grand Prix de France devant Marco Melandri (Honda) et Casey Stoner (Ducati).

Sylvain Guintoli (Dunlop Yamaha Tech 3) - 10ème : « Nos qualifications ont déjà été un grand moment. Avec le 11ème chrono absolu à moins de neuf dixièmes de seconde de la pole position, nous avons réalisé notre meilleure performance qualificative de l'année, et de beaucoup ! Cela démontre à la fois les progrès très sensibles de Dunlop, dont les pneus de qualification ont fait un immense bond en avant, et mon adaptation à cette catégorie qui me plaît de plus en plus. Je prends beaucoup de plaisir au guidon, en pneus de qualification comme en pneus de course, et c'est un signe. Je suis plus proche de mes adversaires que je ne l'ai jamais été ; ça fait longtemps que je dis que notre package moto/pneu est meilleur que ce que démontraient nos résultats. Et n'oublions pas qu'il n'y a qu'une année de collaboration entre Yamaha et Dunlop. Or quand on se situe à moins d'une seconde de la pole, c'est que le package fonctionne. Quant à la course, elle a été épique ! Je suis parti en pneus slicks et j'ai pris un très mauvais départ, j'étais avant dernier ! Mais j'ai doublé mes adversaires par paquets de quatre pour être 5ème au troisième tour ! Tout le monde se méfiait, mais moi j'avais un bon feeling, je n'ai pas pris de risques inconsidérés et à un moment je n'avais plus personne à dépasser, j'étais en tête ! C'est excellent pour l'équipe et pour Dunlop car ce fut un super week-end qui nous a décomplexé. On a encore progressé et même si j'ai chuté par la suite, je pense qu'on a marqué les esprits ! »

Gary Reynders, chef mécanicien de Sylvain Guintoli : « Sylvain a réalisé un coup fantastique ! Nous avions un choix de slicks très bon sur le sec, et il l'a magistralement démontré. Sur le mouillé, on manque d'essais, mais on a vu que, dans certaines conditions, il peut aussi aller très vite, lorsqu'il y a beaucoup d'eau sur la piste. Il nous faut maintenant travailler avec Dunlop pour être plus efficaces sur le semi-mouillé. »

Makoto Tamada (Dunlop Yamaha Tech 3) - 9ème : « La première partie de la course en slicks s'est faite dans des conditions de piste délicates, donc je suivais mon groupe assez prudemment, sans aucun problème pneumatique. Après, une des difficultés est de deviner le moment propice pour s'arrêter changer de moto. Je suis reparti avec ma deuxième machine chaussée en pneus pluie avant et arrière, mais j'ai connu des problèmes d'adhérence tant que la pluie était faible. Dès que la piste a été détrempée, c'était mieux. »

Guy Coulon, chef mécanicien de Makoto Tamada : « C'est la première fois que nous avons des informations grandeur nature en condition de grosse pluie. On va essayer d'en profiter au mieux pour corriger nos points faibles sous une pluie faible. »

Hervé Poncharal, manager de Dunlop Yamaha Tech 3 : « C'est un super week-end pour Dunlop Yamaha Tech 3, pour la France, et pour le public ! Voir Sylvain Guintoli et Randy de Puniet en tête du Grand Prix de France MotoGP, c'est merveilleux, et on ne peut pas leur en vouloir de s'être emportés. Car c'est dans ces conditions délicates qu'on peut faire un gros coup, et ils l'ont fait. De notre côté, c'est notre meilleur résultat de l'année pour nos deux pilotes. »

Communiqué Dunlop Yamaha Tech3

Tags:
MotoGP, 2007, ALICE GRAND PRIX DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›