Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bridgestone à la conquête de l'Italie

Bridgestone à la conquête de l'Italie

Après avoir décroché ses premières victoires sur des circuits qui lui avaient peu réussi par le passé, tels que ceux d'Istanbul Park et de Shanghai, Bridgestone espère briller à nouveau ce week-end au Mugello.

Après avoir décroché ses premières victoires sur des circuits qui lui avaient peu réussi par le passé, tels que ceux d'Istanbul Park et de Shanghai, Bridgestone espère briller à nouveau ce week-end au Mugello. Si le tracé toscan figure parmi les circuits les plus éprouvants du Championnat du Monde MotoGP, le manufacturier de pneus japonais semble bien préparé aux défis que supposent le Grand Prix d'Italie Alice.

"Le Mugello est l'un des plus longs circuits du calendrier et l'un des plus exigeants. Il y a une grande variété de virages rapides et lents, mais aussi une longue ligne droite qui sollicite beaucoup le moteur. La vitesse moyenne au tour est très élevée et les pneus sont mis à rude épreuve," indique Hiroshi Yamada, responsable du programme MotoGP de Bridgestone.

"Cette année, nous apportons des gommes médiums et dures afin de faire face aux contraintes de ce circuit et plus particulièrement dans les droites d'Arrabbiata et de Scarperia et le gauche de Bucine qui mène à la ligne droite."

En 2006, Sete Gibernau et Loris Capirossi avaient, sur leurs Ducati chaussées de Bridgestone, décroché les deux premières places de la grille. En course, Capirossi avait longtemps disputé la première place à Valentino Rossi avant de s'incliner de peu face au pilote Yamaha.

"L'an dernier, nos pneus avaient été très efficaces sur ce circuit, aussi bien en qualifications qu'en course. Les Ducati avaient pris les deux premières places de la grille et Loris Capirossi avait finalement terminé deuxième à seulement une demi seconde de Valentino Rossi," rappelle Yamada.

"Cette fois, nous espérons poursuivre sur notre lancée après un bon début de saison, avec les victoires de Casey Stoner en Turquie et en Chine et celle de Chris Vermeulen en France. Nous ne sommes pas du genre à verser dans la complaisance ou la facilité : nous concentrons tous nos efforts sur nos préparatifs et nous poursuivons notre programme de développement."

Tags:
MotoGP, 2007, GRAN PREMIO D'ITALIA ALICE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›